Un bras robot qui trompe énormément

Festo, déjà à l’origine d’Aquajelly, le robot sous marin capable de se déplacer exactement comme une méduse, s’inspire cette fois-ci de l’éléphant. Pour être exact, la société allemande fait un gros plan sur la fameuse trompe de ces proboscidiens. Fort de ses milliers de muscles et d’une souplesse remarquable, la trompe peut soulever avec aisance un poids avoisinant les 300 kg. Sachant cela, on comprend mieux pourquoi Festo cherche à fabriquer un bras robot inspiré de ce membre. C’est le département Festo Bionic Learning Network qui se charge de sa conception. Cette trompe robotisée se met en mouvement par un mécanisme de pression d’air. Souple, omnidirectionnelle et munie de trois doigts, le bras tentaculaire est des plus pratiques et agiles. Une grande partie du bras a été réalisée par l’impression 3D. Le robot est muni de capteurs grâce auxquels il peut sentir une présence humaine afin de mitiger ses mouvements.

Les résultats actuels sont encore loin d’être satisfaisants, le bras de 75 cm ne peut soulever qu’un demi-kilo et les mouvements guidés par la compression d’air ne sont pas précis. Mais des améliorations sensibles devraient se faire sentir avec le temps.