En Roumanie, une ancienne une mine de sel cache un parc d'attractions


Après 60 ans d’abandon, la mine de sel de Salina Turda, en Roumanie, devient un centre touristique. Mais ce qui fait sa particularité que ce centre aura des allures de parc d'attraction.
La première exploitation de la mine remonte à l'époque romaine, au 2e siècle. Après la disparition de l’Empire romain, l’extraction de sel a continué . La mine a ainsi produit plus de 3 milliards de tonnes de sel.  

La mine de Salina Turda se distingue par sa taille. Elle compte de nombreuses salles et parmi elles, une qui atteint une hauteur de 49 mètres, couplée à une longueur de 80 mètres et une largeur de 40 mètres.  De plus, les galeries n’ont pas été creusées avec des explosifs, elles ont été façonnées à la main, ou avec une machine.

La mine de Salina Turda propose plusieurs attractions

La rénovation de la mine a couté 4 820 000 euros. Plusieurs touristes y viennent pour se soigner. En effet, les mines de sel permettent de lutter contre les allergies et améliorent la capacité respiratoire. Après une étude réalisée dans le site de Wieliczka, la thérapie par le sel s’est vulgarisée.

L’ancienne mine dispose de nombreuses attractions. Entre autres, des stalagmites vieilles de 1000 ans, un lac souterrain, une arène sportive et des pistes de bowling.


Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire