[MWC 2014] Samsung dévoile le Galaxy S5 : sur-équipé

C’était sans doute l’annonce la plus attendue de cette édition 2014 du Mobile World Congress. Samsung a enfin dévoilé son nouveau smartphone haut de gamme : le Galaxy S5. D’innombrables rumeurs ont circulé depuis des mois à son sujet et au final, force est de reconnaitre que bon nombre d’entre elles s’avèrent fondées. L’une d’entre elles concernait une potentielle résistance à l’eau. C’est effectivement le cas, puisque le Galaxy S5 est certifié IP67 : il est étanche à la poussière et à l’eau. Tout comme l’Xperia Z2, il peut être immergé à 1 mètre de profondeur pendant 30 minutes sans dommages.

L’écran est sans surprise revu et agrandi. L’affichage de type Super AMOLED atteint 5,1 pouces, ce qui représente une relativement faible augmentation et, avouons-le, ce n’est pas plus mal. Un système dit « Adaptive Display » permet d’adapter la colorimétrie selon le type de contenu que l’on regarde. Du point de vue des performances, un nouveau processeur prend place, le Snapdragon 801 dont la fréquence sur les quatre cœurs atteints 2,5 GHz, la cadence la plus élevée à l’heure actuelle sur un téléphone Android. Il s’accompagne de 2 Go de mémoire vive tandis que le stockage interne s’élève à 16 ou 32 Go selon les versions, un port microSD permettant d’étendre cette capacité, qui supporte d’ailleurs jusqu’à 128 Go.

Une autonomie améliorée

Le design est fidèle à la gamme Galaxy S et la structure s’agrandit, mais la prise en main devrait rester un avantage de la marque, notamment grâce à un nouveau revêtement arrière, mais l’ensemble fait toujours appel massivement au plastique. La coque arrière est revue avec un nouveau design, vraisemblablement avec un meilleur grip. Malheureusement, le poids grimpe par rapport au prédécesseur, à 145 grammes (contre 130).

L’autre nouveauté concerne la batterie, dont la capacité atteint 2 800 mAh contre 2 600 sur son prédécesseur. C’est peut être un peu faible comparé à la concurrence, qui a déjà atteint, voire parfois dépasse, les 3 000 mAh. Mais Samsung compte sur un nouveau mode de sauvegarde d’énergie pour éteindre l’autonomie de son téléphone : Ultra Power Saving Mode. Pour faire simple, l’interface se minimalise totalement, jusque dans les couleurs (noir et blanc) et tout est désactivé excepté les appels et le SMS.

Des capteurs en veux-tu en voilà

La partie photo évolue sans surprise. Le Galaxy S5 inaugure un nouveau capteur 16 mégapixels, enfin en mesure d’enregistrer des vidéos Ultra HD (3 840 x 2 160) à 30 images par seconde. Nouvel effet de mode, une fonction slow motion est également de la partie, au même titre qu’un système de refocus après avoir enregistré une photo. Par contre, il fait toujours l'impasse sur le stabilisateur optique. Mais la vraie nouveauté concerne ce qui semble être un flash au dos de l’appareil. Il s’agit en réalité d’un capteur de rythme cardiaque sur lequel on pose simplement son doigt. Couplé à l’application maison S Health 3.0, il est alors possible de suivre son état de santé en parallèle de ses efforts physiques.

Autre capteur, que de nombreux amateurs de la marque attendaient : le lecteur d’empreinte digitale. Placé sur le bouton home, il fonctionne différemment de celui de l’iPhone 5s. Au lieu de poser son doigt, il faut le glisser de haut en bas afin de déverrouiller l’écran ou authentifier un achat (PayPal est annoncée comme supportant la technologie). A priori, seules trois empreintes peuvent être enregistrées, nous formulerons les mêmes critiques que pour le HTC One Max : les mains comptent un peu plus de doigts.

Des fonctionnalités, toujours plus de fonctionnalités

Comme toujours, le constructeur joue la carte des fonctionnalités sur le système pour se démarquer de la concurrence. Sur le S4, c’était un peu la foire d’empoigne : il y en avait partout, pas toujours utiles ni même vraiment fonctionnelles. Sur le S5, Android est livré dans sa dernière version, Kitkat 4.4. L’interface est légèrement revue, surtout dans la section paramètre qui fonctionne maintenant avec des vignettes plutôt que des onglets. Nous ne sommes toutefois pas sûrs que la lisibilité soit meilleure.

La nouveauté la plus intrigante réside dans le mode « Download Booster ». Le principe est simple : pour télécharger plus vite, le téléphone est en mesure de combiner les connexions 4G et WiFi du téléphone. L’idée est bonne, reste à voir ce que cela donne concrètement. Il ne reste plus qu’une question : quel est le prix ? Nous n’avons pas encore la réponse, mais il est fort probable qu’il se situe entre 600 et 700 euros, pour une disponibilité annoncée au 11 avril.

Retrouver toute l'actualité du MWC

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Fab du Typhon
    C'est clair qu'il est sur-équipé ce smartphone... malheureusement il y a peu de nouveauté/originalité. On à l'impression que le contructeur stagne sur l'évolution de son portable phare: écran plus grand, plus gros capteur, plus gros process...c'est bien mais bon... est ce bien utile de passer sur S5 si l'on a déjà un S4? pour moi clairement c'est NON. Espérons que Apple remette un peu de piment dans les innovations... même si cela semble mal parti
    0