Le radar qui flashe de l’espace

Une nouvelle arme venue d’ailleurs vient de renforcer la lutte contre les excès de vitesse au Royaume-Uni. En effet, la société américaine PIPS Technology a développé un système intitulé « SpeedSpike », qui identifie les conducteurs au-delà des limites de vitesse autorisées.

Ce procédé utilise deux caméras, une sur Terre et l’autre au sein d’un satellite, pour croiser les données géographiques des automobilistes. Une fois la vitesse calculée, une photo de l’immatriculation est envoyée aux autorités en cas d’infraction. Quid des fréquents nuages diront certains ? Le satellite passera outre, sera facile à utiliser et coûterait même moins cher qu’un système classique.

Dans un premier temps, ce procédé sera testé à deux endroits différents, dans Londres et en Cornouailles. À termes, les autorités anglaises souhaiteraient, en cas de succès, le déployer aux alentours des écoles.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
88 commentaires
    Votre commentaire
  • sdeathstar59
    je serai d'avis que sa s'étende en France... Y'en a marre des chauffard...
    -7
  • bilox2000
    je serai d'avis que sa s'étende aux constructeurs de véhicule...Y'en a marre des des voitures toujours plus puissantes.
    -4
  • seingalt
    Hormis la vitesse, les gens sont toujours impatients et pressés ! ça ne fait que zigzaguer de voie en voie (sans clignotant bien sûr) et ça te double pour tourner à la rue juste après. Faudrait tout sanctionner, surtout la débilité de certains au volant !
    -5