Microsoft part en guerre contre les scarewares

Registry Cleaner XPMicrosoft lance la guerre contre les scarewares, ces pop up qui s’affichent alors que vous naviguez sur internet, en vous faisans croire qu’un problème est intervenu avec WindowsNom que portent les systèmes d’exploitation avec interface graphique de Microsoft. Windows est apparu dans les années 80. Il s’agissait alors d’une in.... La firme a porté plainte contre la société Alphared, qui vend par ce moyen le logiciel Registry Cleaner XP. Totalement inutile, cette application a pourtant un cout : 39,95 dollars.

Votre ordinateur s’autodétruira dans quelques secondes...

Vous avez surement déjà rencontré ces pop-up, plus ou moins alarmistes, qui vous signalent un virus, un problème dans la base de données quand ce n’est pas un péril imminent de votre système. Souvent, une barre défilante se met en route, pour une analyse gratuite. Elle détecte alors une quantité terrorisante d’erreurs, et vous apprend qu’heureusement, une solution existe : un logiciel pas moins cher qu’un antivirus classique, annoncé très efficace et totalement inutile en vérité. Un utilisateur un brin habitué aux alertes de son véritable antivirus remarquera tout de même le designDesign est un terme qui désigne indifféremment la manière dont est réalisée une carte électronique et l’aspect visuel des périphériques. En ce qui con... grossier de ces fausses fenêtres d’alertes, qui ne correspond même pas toujours à sa version de Windows.

Une imitation des fenêtres Messenger

Microsoft et le procureur de Washington ont considéré ce procédé comme violant les droits des consommateurs. Alphared est ainsi accusée d’envoi de fausses alertes dans le but de vendre un logiciel, d’avoir fait croire que le logiciel installé effaçait effectivement les erreurs, ou encore d’envois de fenêtres incessants, causant une pression à la vente. Microsoft est d’autant plus en colère que les alertes envoyées se servaient du logiciel Web Messenger. Tant que celui-ci était en marche, les pop-up pouvaient se lancer. Ces fenêtres prenaient le nom de « Messenger service » et signalaient des erreurs fictives. Cependant, Alphared est loin d’être la seule société ayant recours à ce type de pratique. La plainte de Microsoft peut être vue comme un avertissement pour les autres…

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
12 commentaires
    Votre commentaire
  • Anonyme
    Attention, le journaliste confond le "service de messagerie" ("messenger service" dans le texte) qui est un service (= composant) de Windows, avec le logiciel MSN Messenger (appelé actuellement Windows Live Messenger).
    0
  • ninjaw
    madbapAttention, le journaliste confond le "service de messagerie" ("messenger service" dans le texte) qui est un service (= composant) de Windows, avec le logiciel MSN Messenger (appelé actuellement Windows Live Messenger).


    ce qui revient au meme ... ya aussi une faute a faisant
    0
  • xavi3r
    IL était temps que quelqu'un fasse quelque chose ... Mais de la part de microsoft, je m'y attendais pas :s
    1