Android : les schémas de déverrouillage aussi vulnérables que les mots de passe

On sait depuis longtemps que les mots de passe ne sont pas forcément le meilleur moyen de sécuriser son smartphone. Une étude de la chercheuse norvégienne Marte Løge indique que le système de schéma sur Android n’est pas beaucoup plus sûr.

Android permet aux utilisateurs de choisir le moyen le plus approprié de sécuriser son smartphone lorsqu’on le déverrouille. S’il est ainsi possible de simplement balayer l’écran vers le haut, d’entrer un code PIN ou même un mot de passe, beaucoup d’utilisateurs préfèrent le système de schéma. Basé sur neuf points, celui-ci vous permet de tracer une figure entre ces différents points pour déverrouiller votre smartphone. Cependant, à en croire la thèse universitaire de la chercheuse norvégienne, ces schémas ne seraient pas plus sécurisés que les mots de passe.

10 trucs et astuces pour Android 5.0 Lollipop

Selon les données récoltées auprès de 4000 utilisateurs, certains schémas seraient ainsi redondants avec des modèles identiques. Ainsi, sur les 4000 schémas étudiés, 77 % commencent par l’un des quatre angles de la grille. En moyenne, les schémas passent également par cinq points différents, avec une direction qui part généralement de l’angle supérieur gauche vers l’angle inférieur droit. Au total, les neuf points de la grille permettent théoriquement de configurer un total de 389 112 schémas. Cependant, moins le nombre de points utilisé est important, plus le nombre de schémas possible est faible, s’élevant ainsi à seulement 1624 pour 4 points utilisés, le minimum requis par Android.

Concrètement, la faiblesse de ces schémas peut simplifier la tâche de personnes mal intentionnées qui auraient dérobé votre smartphone. Le site Ars Technica explique que « les pirates pourraient être capables d’améliorer considérablement leur capacité à prévoir les schémas en en recueillant un nombre significatif et en construisant ce que les scientifiques appellent une chaîne de Markhov ». Ils pourraient ainsi reproduire les différents schémas en fonction de ce qu’ils ont pu observer précédemment.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • arobase40
    Reste à savoir si la chercheuse a mis son étude en pratique...
    mais bon, c'est certain qu'au fil du temps il est toujours possible de trouver une parade, mais il me semble, de mémoire, qu'au moment de sa sortie, le FBI s'était cassé les dents sur ce système... ^^ ;)
    0