Schiaparelli va "atterrir" sur Mars

Actuellement Schiaparelli continue sa descente vers la planète rouge, le contact est prévu aujourd'hui. Selon les informations relayées par le Centre européen d’opérations spatiales (ESOC), la mission ExoMars se déroule normalement jusqu’ici.

Schiaparelli et la sonde TGO ont quitté la Terre il y a sept mois. Après leur séparation, la mission entre maintenant dans une phase critique. En effet, si « l’atterrissage » se déroule dans les meilleures conditions, les scientifiques accèderont aux données envoyées par l’appareil. Dans le cas contraire, ils revivront les souvenirs douloureux liés à Beagle 2. A titre de rappel, ce petit atterrisseur s’est posé sur la planète rouge en 2003. Comme le déploiement de ses panneaux solaires n’était pas effectif, les chercheurs l’ont rapidement perdu.  

La réputation de l’Europe est en jeu sur le projet ExoMars

Après la séparation, les astronautes ont eu une légère inquiétude, ils n’ont pas reçu les informations envoyées par la sonde TGO. Heureusement, « Tout est rentré dans l’ordre » selon le responsable de la communication de l’ESOC, Jocelyne Landeau-Constantin. Maintenant, l’appareil se mettra en orbite autour de Mars et sa principale mission consiste à analyser l’atmosphère afin de recenser les gaz présents et déterminer leurs origines.

La prochaine étape de la mission ExoMars se tiendrait en 2020. Un petit rover sera envoyé sur la surface afin de forer le sol martien et mieux connaître ainsi sa structure.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire