50 $ pour le Blackberry à clapet

La société canadienne Research In Motion (RIM) met sur le marché en septembre prochain son premier mobile à clapet connu sous les noms de code KickStart et Seawolf.

Wi-Fi ou GPS ?

Habitué aux smartphones encombrants pour professionnels exigeants, RIM a élargi en 2006 son cercle d’activité à un plus grand public en lançant le Blackberry Pearl. Doté d’un appareil photo, d’un lecteur multimédia, mais aussi du fameux Push Mail de RIM, le 8100 s’adaptait même aux poches les plus étroites grâce à ses dimensions réduites pour un Blackberry.

Aujourd’hui, RIM conserve encore sa ligne de conduite et prépare les 8220 et 8210 pour la rentrée prochaine. Les deux mobiles annoncés se différencient sur deux options. Le 8220 intégrera le Wi-Fi et le 8210 sera équipé d’un récepteur GPS. Comme le soulignent nos confrères de Engadget, RIM aurait tout de même pu rassembler ces deux fonctionnalités dans un seul et même appareil.

Plus gros que le 8100 Pearl

On notera par ailleurs que ni l’un, ni l’autre ne seront compatibles 3G et se limiteront au réseau EDGE. Mis à part ces deux points, le reste semble correct. Ainsi, les 82xx seront équipés de deux écrans interne et externe de résolutions respectives de 240 x 320 et de 160 x 128 pixels. Un appareil photo numérique de 2 Mpx complètera avec un lecteur la partie multimédia de ce smartphone.

Enfin, on retrouvera la perle qui a fait le succès du 8100 et une évolution du clavier SureType. D’apparence, il est plus épais que le 8100 et légèrement plus long, la faute à son clavier très étendu. Certes, les mails s’écriront plus aisément, mais le téléphone prendra plus de place. Son tarif avec forfait est déjà connu. Il sera disponible à 50 $ pour un engagement de deux ans chez T-Mobile.