Comment faire fortune avec Second Web ?

Bienvenue sur Second WebUn jeune autrichien de 16 ans, Julian Zehetmayr, a eu une idée de génie qui commence à lui rapporter gros ! Il a en effet mis au point un Web dans le Web, à partir d’un navigateur virtuel (à l’image des bureaux virtuels) qui nous replonge à la genèse du Web : navigateur minimaliste, peu de domaines référencés, etc. Pour quoi faire ?

Et bien, recréer un nouvel Internet, cela implique forcément la vente de tous les noms de domaines possibles et imaginables, à commencer par les plus connus du "premier" Web. Et cela fonctionne...

Racheter tous les noms de domaine !

Le Facebook de Second WebPour le moment, vous pouvez acquérir sur Second Web des noms de domaines en .com et .web. Tous, quels que soient leur prestige, sont vendus 5 euros l’unité. En un peu plus d’une semaine, il a déjà réussi à vendre plus de 5000 noms de domaines, dont bien entendu les plus fameux (Google, Microsoft, YouTube, etc.). Son idée lui a donc déjà rapporté plus de 25000 dollars et ce n’est, peut-être, qu’un début !

Il en résulte des sites plus ou moins "détournés", comme ce "Facebook" (voir notre capture). Bien entendu, une majorité d’entre eux affichent encore une page blanche, les noms de domaine venant tout juste d’être acquis. Mais certaines marques devraient se méfier d’un tel système qui pourrait éventuellement nuire à leur image.

Ne vous y trompez pas il s’agit bien d’un tout nouvel Internet, avec un nouveau navigateur, un nouveau système de noms de domaines et de nouveaux sites ! En surfant sur Second Web, vous aurez l’impression de retomber 15 ans en arrière… si vous vous en souvenez.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
19 commentaires
    Votre commentaire
  • MaxGix
    Ouai... ça sent les procès à plein nez.
    0
  • Vedlen
    MaxGixOuai... ça sent les procès à plein nez.
    +1

    On va en parler pendant 1 mois et puis pouf ça va pleuvoir des procès du jour au lendemain.
    0
  • davidbenard
    C'est ce qu'on se dit à première vue, mais bon...
    0