Faut-il interdire les journaux de sécurité informatique ?

Nous venons d'apprendre qu'un journal d'information sur le hacking vient de se voir retirer sa commission paritaire au motif qu'il divulgait des informations sur le piratage informatique.

Les autres journaux traitant du même sujet risquent donc un jour ou l'autre d'avoir les mêmes difficultés. En effet, comment faire la part des choses entre un article qui explique comment faire des tests d'intrusion sur son réseau, d'un autre qui donne les techniques d'attaques à distance ?

Et que deviendront les centaines de sites qui contiennent les mêmes articles, ou pire, qui pointent vers des sites de piratage ?

A titre d'exemple, je viens de publier un livre dans lequel j'explique le fonctionnement des logiciels de contrôle parental. Si une personne se sert de ces informations pour installer ce genre de logiciel sur une machine à l'insu de son utilisateur, quelle serait ma part de responsabilité ?
Une décision qui devrait faire réfléchir plus d'un Webmaster....

Alain STEVENS
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
10 commentaires
    Votre commentaire
  • Markus@IDN
    Mais OU passent les libertés informatiques, d'informations et de libre expression entre autre...!!
    Les revues de chasse on les supprime aussi alors vu qu'elles nous apprennent à tuer légitime nan?! :-x :-x :-x n'importe quoi cette politique...
    0
  • Anonyme
    Je me permets d'apporter une petite précision, Pirates Mag' n'est pas un journal dédié au hacking, le hack est une activité qui découle de la sécurité informatique.
    N'importe quel administrateur réseau peut très bien faire du hack, soit pour tester la sécurité de son réseau (ou celle de son confrère qui lui a demandé ce coup de main), soit dans des buts moins avouables.

    Le problème est récurrent, depuis l'affaire altern.org, les pouvoirs publiques ont une nette tendance à faire payer l'utilisateur final ou celui qui est le plus facilement attrapable.
    Il est plus facile de faire fermer un journal en lui retirant son agrément que de s'attaquer à une myriade de script kiddies voire de hackers (au risque de les transformer en martyrs).
    0
  • Dams
    Bon alors nouvelle décision on va interdire à Microsoft de vendre Windows car il pousse les pirates à créer des versions "gratuites"
    De même pour Office, Encarta...
    Pour les autres sociétés c'est pareil.
    Ensuite on va carrément interdire la vente d'ordinateur ca incite les utilisateurs à pirater. Maintenant arrêtez de vivre parce que vous pourriez avoir des mauvaises idées. :-o :-o :-o
    0