Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Expulsé pour avoir découvert une faille dans son école

Par - Source: Tom's Guide FR | B 1 commentaire

Trouver une faille dans le réseau de son école peut voir de fâcheuses conséquences. C’est l’enseignement qu’aura tiré Ahmed Al-Khabaz, renvoyé après avoir découvert une faille dans le réseau du collège Dawson de Montréal, qui aurait compromis les informations personnelles de plus de 250 000 étudiants.


Ce n’est pas vraiment la découverte de la faille qui a attiré des ennuis à l’étudiant. Le 26 octobre, il lance un simple morceau de code sur le réseau afin de s’assurer que Skytech, l’entreprise qui fournit et entretient le réseau de l’école, a bien colmaté la faille. Mauvaise nouvelle : ce n’était pas le cas, et quelques minutes après avoir lancé son test, il reçoit un coup de téléphone d’Édouard Taza, responsable de l’entreprise, qui l’accuse d’avoir lancé une attaque sur le réseau de Skytech.


Les explications qu’il fournira pour expliquer qu’il est l’étudiant à l’origine de la découverte de cette faille n’y changeront rien : il est menacé de poursuites judiciaires. Du côté de collège Dawson, il a été jugé que ce « test » a mis en danger le bon fonctionnement des ordinateurs de l’école, et l’expulsion a de l’étudiant a été décidée après son entrevue. 

Commentaires
Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie News du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Cette page n'accepte plus de commentaires
  • Rorothermidor , 23 janvier 2013 09:57
    Bonjour,
    Sans toutes les informations, va démêler le vrai du faux... S'il ne s'agit que de mettre au jour la faille de sécurité, je comprends qu'il puisse être déçu de la réaction de chacun des deux organismes. En revanche, on fait rarement une cyber attaque de ce genre pour les beaux yeux de la reine. IL s'agit d'une arme à double tranchant, soit il est engagé par l'entreprise pour les aider dans l'amélioration des sécurités, soit il est attaqué en justice. malheureusement pour lui, il a ramassé les pots cassés. Pour que la chose se retourne contre lui, il suffit qu'il ait eu mauvaise presse dans son établissement auprès de la direction et hop le tour est joué: il n'est alors plus un individu respectable et devient la cible prioritaire lors de la moindre incartades et ce même s'il tenait juste à vérifier que l'entreprise avait comblé le vice de sécurité. Le pire c'est que, désormais, il sera déclaré indésirable dans toutes les facs du secteur et ce, même si la cour de justice le déclarait non coupable. C'est le principe fondamental de la défiance humaine.
Tom's guide dans le monde
  • Allemagne
  • Italie
  • Irlande
  • Royaume Uni
  • Etats Unis
Suivre Tom's Guide
Inscrivez-vous à la Newsletter