Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Des pirates auraient volé 160 millions de numéros de cartes bancaires

Par - Source: Tom's Guide FR | B 5 commentaires

Ce jeudi, l’administration judiciaire américaine a mis en examen trois pirates russes et un pirate ukrainien, soupçonnés d’avoir volé plus de 160 millions de numéros de carte de crédit.

Ce jeudi, le procureur du New Jersey a en effet affirmé poursuivre cinq hommes dans le cadre du « plus important système » de piratage et de violation de données jamais détecté aux États-Unis. Les accusés sont en effet poursuivi pour avoir dérobé plus de 160 millions de numéros de carte bancaires sur les systèmes informatiques du Nasdaq, de Carrefour, du Dow Jones ou d’une société sous licence avec l’établissement bancaire Visa. Ils auraient ainsi dérobé plusieurs centaines de millions de dollars. « Les personnes accusées aujourd’hui seraient responsables d’avoir mené en collaboration un piratage mondial dont ont été victime un grand nombre de consommateurs et d’organismes, causant ainsi des centaines de millions de dollars de pertes », affirme Mythili Raman, le sous procureur général du New Jersey.

Pour arriver à leurs fins, les cinq personnes interpelées seraient entrées au moyen d’une injection SQL dans les réseaux informatiques de nombreuses entreprises de paiement, de vendeurs et d’institutions financières à travers le monde. En créant ainsi un backdoor, ils auraient pu dérober les informations bancaires de leurs clients, mais également leurs identifiants avant de les revendre sur des forums environ 10 dollars pour un numéro de carte américaine et cinquante dollars pour un numéro de carte européenne.

Lire toutes les actualités concernant la sécurité informatique.

Commentaires
Afficher les 5 commentaires.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • bobise , 27 juillet 2013 10:51
    Eh ben, comment savoir si le numéro de sa carte bancaire a été piraté ? Ça craint quand même cette histoire.
    www.androidculte.com
  • Denismalice , 27 juillet 2013 11:52
    10 $ une une carte américaine et 50 une Européenne Je me demande quelle est la raison de cet écart ? La complexité des identifiants peut être ...(Le N° en face arrière ?) mais il Parce que j'imagine, même si l'article ne le précise pas, qu'il n'y a pas que les N° a avoir été dérobé, mais aussi d'autres infos (nom, id...) sinon cela ne présente aucun avantage par rapport à un générateur de N° de carte que l'on trouve un peu partout sur le NET
  • Griffoooo , 27 juillet 2013 15:39
    Citation :
    10 $ une une carte américaine et 50 une Européenne Je me demande quelle est la raison de cet écart ? La complexité des identifiants peut être ...(Le N° en face arrière ?) mais il Parce que j'imagine, même si l'article ne le précise pas, qu'il n'y a pas que les N° a avoir été dérobé, mais aussi d'autres infos (nom, id...) sinon cela ne présente aucun avantage par rapport à un générateur de N° de carte que l'on trouve un peu partout sur le NET


    C'est pourtant bel et bien précisé dans l'article : "En créant ainsi un backdoor, ils auraient pu dérober les informations bancaires de leurs clients, mais également leurs identifiants "
  • Papounet17000 , 28 juillet 2013 16:30
    Citation :
    10 $ une une carte américaine et 50 une Européenne Je me demande quelle est la raison de cet écart ? La complexité des identifiants peut être ...(Le N° en face arrière ?) mais il Parce que j'imagine, même si l'article ne le précise pas, qu'il n'y a pas que les N° a avoir été dérobé, mais aussi d'autres infos (nom, id...) sinon cela ne présente aucun avantage par rapport à un générateur de N° de carte que l'on trouve un peu partout sur le NET


    C'est simple, avec une carte Européenne tu n'as pas besoin de mot de passe pour acheter sur Internet, toutes les infos sont sur la carte.
  • kloeux , 27 octobre 2013 19:37
    bien sur que oui'tu n'a pa besoin de mot de passe pour une carte bancaire africaine.mais tout est toujours risque
Tom's guide dans le monde
  • Allemagne
  • Italie
  • Irlande
  • Royaume Uni
  • Etats Unis
Suivre Tom's Guide
Inscrivez-vous à la Newsletter