Shine 2 : le nouveau bracelet connecté design de Misfit

Après une première version déjà très réussie, Misfit compte transformer l’essai avec un Shine 2. Ce bracelet connecté conserve l’ADN de son aîné, un design sobre et gagne quelques fonctions.

Toujours rond et toujours aussi fin (8 mm), le Shine 2 gagne un magnétomètre en plus de son accéléromètre, de quoi affiner encore plus son podomètre.

Des notifications en couleurs

Il arbore encore les mêmes 12 leds qui permettent d’afficher l’heure et la progression d’activité de son porteur. En plus de ces informations, Misfit introduit les notifications des messages ou des appels. Pour plus de lisibilité, elles sont désormais multicolores et leur luminosité a été renforcée.

Étanche jusqu’à 50 mètres, le Shine 2 est également capable de suivre l’activité physique lors de la nage, d’un match de basket, de foot ou encore d’une séance de yoga.

Apparition du vibreur

Un vibreur a également été intégré au système. Grâce à lui, on a accès à un réveil silencieux et à Misfit Move, une fonction qui indique à l’utilisateur qu’il est temps de se bouger, s’il est en inactivité depuis un certain temps.

Encore dépourvu d’écran, le Shine 2 est pourtant tactile. On le commande ainsi par tapotement. Une technique qui a été améliorée pour gagner en sensibilité.

Une télécommande au poignet

Enfin, connecté en Bluetooth 4.1 au smartphone (Android et iOS), il est aussi en mesure de commander des applications ou des appareils, comme sa musique ou un éclairage connecté.

S’il améliore beaucoup de points de son bracelet, Misfit ne touche pas en revanche à son autonomie. Fonctionnant à pile bouton, le Shine 2 offre toujours une autonomie de plus de 6 mois.

Disponible le 1er novembre, cette nouvelle itération sera vendue 99,99 euros, soit un prix de lancement équivalent à celui du premier Shine.

Lire aussi : Bracelets connectés : comment choisir ? Lequel acheter ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire