Siemens : des caisses noires de plus d'1 milliard d'euros?

Siemens Tempête sur le groupe Siemens après la révélation d’une enquête judiciaire portant sur l’existence de plusieurs caisses noires. Aujourd’hui, le quotidien allemand Sueddeutsche Zeitung révèle que le cabinet américain Debevoise & Plimpton, chargé de l’enquête interne, aurait mis à jour une ardoise de plus d’un milliard d’euros.

Une somme destinée aux pots-de-vin

Il s’agit de transactions financières non référencées qui auraient débuté à l’orée des années 1990 et qui viseraient essentiellement le pôle communication du groupe, soupçonné d’avoir englouti à lui seul, 900 millions d’euros.

Les caisses noires auraient été constituées afin de faciliter l’acquisition de marchés internationaux par l’intermédiaire de pots-de-vin.

L’analyse : L’existence de transactions frauduleuses avait été avérée depuis plusieurs jours mais son étendue était largement sous-évaluée. Jusqu’à présent le chiffre de 420 millions d’euros semblait faire l’unanimité. Or, les révélations du cabinet américain triplent ce chiffre et par la même occasion l’ampleur du scandale.