Siri : la honte est son ennemi

Siri, l'assistant vocal d'iOS, lancé en 2011 avec l’iPhone 4S ne connaîtrait pas le succès escompté par la firme à la pomme. En effet, bien que cette version aboutie ait permis à Apple d’innover une fois de plus sur le marché, son utilisation au quotidien reste pour le moins confidentielle.

Une étude américaine réalisée sur un panel de 500 américains explique que 98 % des propriétaires d’iPhone ont utilisé au moins une fois Siri, 70% ne l’utilisent après que très rarement et c’est seulement 3 % de ces personnes interrogées qui l’utilisent régulièrement. C’est sur le lieu de travail qu’il reste le moins utilisé, certainement pour une question de gêne occasionnée par le fait de s’adresser à son téléphone en public.

Néanmoins, Siri est plébiscité en voiture pour des questions évidentes de sécurité et de praticité et tout naturellement au domicile. "Ok Google" serait quant à lui quatre fois plus utilisé, ce qui tend à prouver que cette fonctionnalité a un réel potentiel. Les utilisateurs de smartphones Android auraient-ils moins peur du ridicule ?

>>> Lire : 8 raisons pour lesquelles les iPhone sont meilleurs que le smartphones Android 

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire