Christine Albanel aime les artistes

J'aime les artistesLe problème du téléchargement illégal tient beaucoup à coeurUnité principale de calcul dans un processeur. Les principaux processeurs actuels regroupent désormais deux ou même quatre unités gravées dans la même... de notre ministre de la Culture, Christine Albanel.

Ainsi, alors que le texte de loi Création et Internet est toujours en cours d’examen par le Sénat, voilà qu’un nouveau site Internet est lancé afin de sensibiliser les internautes au problème du piratage et aux conséquences de cet acte sur les artistes.

Un site pour défendre les artistes

Le site “J’aime les artistes” vient donc d’être lancé, sur une initiative du gouvernement. Son but est donc principalement d’informer et de sensibiliser les internautes au problème du piratage sur Internet. Il s’ouvre d’ailleurs sur une phrase assez parlante, affichée en haut du site : « un nouveau talent sur deux ne peut pas être produit », « En France, 450 000 films piratés chaque jour », ou encore, « Plus d’un milliard de fichiers piratés sont échangés chaque année ». Voilà qui est clair. Plusieurs rubriques sont donc centrées sur des questions d’ordre plus ou moins général autour du téléchargement et de la loi Création et Internet : qu’est-ce que HADOPIProjet de loi française relative à la protection des droits d’auteur sur Internet. Elle introduit notamment le concept de riposte graduée et prévoit l... ? Quel est le but de la loi Création et Internet ? Le projet est-il contraire à l’Europe ? Autant de questions auxquelles le site s’efforce de répondre, selon le point de vue du gouvernement, bien entendu.

D’autres sections présentent des vidéos de quelques intervenants autour du projet, mais aussi un lien qui permet de découvrir les différentes offres légales, qui vous permettront de télécharger sans risquer la suspension d’abonnement. Les offres sont présentées par fournisseur d’accès, mais aussi par distributeur, même si le site ne précise étrangement à aucun moment quels services sont gratuits ou payants, ce dernier point étant pourtant un argument de taille contre le piratage.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
32 commentaires
    Votre commentaire
  • Dr_cube
    Le mot PIRATE est bien trop fort pour désigner ceux qui téléchargent des fichiers protégés par droits d'auteur. J'aimerais vraiment que le journalistes arrêtent d'entrer dans le jeu gouvernement et des majors de l'industrie audiovisuelle. Ce terme "PIRATE" est utilisé pour diaboliser ceux qui téléchargent.

    Un pirate est quelqu'un qui possède des connaissances techniques avancées et qui s'en sert pour effectuer des actions malveillantes, comme : infiltrer un système protégé, cracker des protections, des mots de passe, rendre un service informatique inaccessible.. Bref un pirate c'est un type méchant qui a presque une jambe de bois et qui n'a pas des crochets à la place des mains.

    Utiliser ce terme fort pour désigner ceux qui téléchargent des fichiers protégés par droits d'auteurs n'est vraiment pas approprié. C'est comme si on appelait "pirate" un type qui vole un DVD à la Fnac ! Alors que le gouvernement ou les ayants droit utilisent ce terme pour arriver à leur fin c'est de bonne guerre. Mais que les journalistes prennent partie, c'est un peu trop quand même.
    2
  • Will-Lee
    est ce qu'il y'a exactement l'inverse? un site "J'aime bien les artistes mais pas autant que leurs musiques" ou "100 Bonnes raison pour faire du P2P" ?
    « un nouveau talent sur deux ne peut pas être produit ». Ne me faites pas rire, y'a des tonnes de type qui sont produit et qui n'ont aucuns talents !
    0
  • vmazelly
    Citation:
    Utiliser ce terme fort pour désigner ceux qui téléchargent des fichiers protégés par droits d'auteurs n'est vraiment pas approprié. C'est comme si on appelait "pirate" un type qui vole un DVD à la Fnac !

    Ce qui ferait du pirate un voleur ? Je trouve ta comparaison un peu étrange...
    0