Un site pour dénoncer ses collègues en procès

Après le site pour noter ses profs et la délation 2.0 auprès de la police, voici venir le site pour dénoncer ses collègues de travail indisciplinés. EthicsPoint propose en effet une plateforme permettant de signaler à son directeur, de manière anonyme, les agissements peu scrupuleux de leurs collègues. Une méthode arrivée tout récemment en France et qui déplait fortement au syndicat CFDT, qui a saisi la justice.

La délation déplait aux syndicats

« L'objectif de EthicsPoint est d'assurer que vous puissiez communiquer en toute sécurité et honnêteté, les problèmes et les préoccupations reliés aux activités contraires à l'éthique et illégales, (...) tout en préservant votre anonymat ainsi que votre confidentialité », explique le EthicsPoint sur la page d’accueil de son site français. Le site, qui dit avoir déjà connu un certain succès aux États-Unis, arrive donc en France avec la ferme intention de pousser les travailleurs français à la délation.

Pour la CFDT, « l’anonymat n’est possible que de manière exceptionnelle », explique la CFDT, mettant en avant la position de la CNIL. C’est donc le tribunal de grande instance de Caen qui devra juger l’affaire, la décision étant attendue pour mi-novembre. Selon le quotidien Libération, qui s’est fait écho de l’affaire, un cas similaire en France concerne Dassault et devrait faire office de jurisprudence sur ce thème. Le quotidien précise que près de 1300 entreprises en France auraient déjà recours à ce type de « dispositif d’alerte professionnel ».

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
20 commentaires
    Votre commentaire
  • Kyle_master
    J'imagine bien l'atmosphère dans une entreprise si ce site venait à se démocratiser ^^
    1
  • Kenelm
    L'atmosphère sera toujours la même, c'est déjà comme ça dans pas mal de boîtes...
    1
  • Anonyme
    C'est absolument ignoble. Les harceleurs paranoïaques ou narcissiques font déjà assez de dégâts comme ça autour d'eux, ce serait une arme supplémentaire pour eux.
    Même sans avoir ces défauts psychiques, la haine , le ressentiment peuvent conduire à des délations sans raison fondée.
    A l'école, on nous défendait d'être rapporteur. C'était une honte. Sauf dans le cas où il y avait danger.
    Quand on a affaire directement au chef du personnel ou au Directeur c'est déjà confidentiel mais eux savent démêler le vrai du faux. s'ils sont bien formés à cela.
    J'espère que les autorités vont réagir.
    2