Google n'aime plus les sites d'information belges

Google fait du zèleGoogle fait du zèle

Suite à une condamnation due aux plaintes de la presse belge. Google a désindexé tous les sites des médias du plat pays. Au-delà da la décision judiciaire qui l’imposait seulement dans Google Actualités.

La société américaine a bel et bien confirmé samedi avoir entièrement désindexé les sites d’information belges qui l’avaient attaquée. Le Soir, La Libre Belgique, Sudpress, L’avenir.net et L’Écho ne sont ainsi plus du tout accessibles depuis le moteur de recherche et pas seulement dans sa section Actualités comme le prévoyait la décision de justice. Quand on connait le poids de Google dans le trafic de certains sites, on comprend facilement le manque à gagner des sites en question. 

Application « mesquine » de la décision judiciaire

Dans un communiqué Google joue la carte de l’arrangement à l’amiable : « Nous serions ravis de pouvoir inclure à nouveau Copiepresse s’ils manifestaient leur souhait d’apparaître dans Google Search tout en renonçant aux pénalités potentielles ». Selon la société américaine, garder des contenus dans son index pourrait les contraindre à des « amendes de 25 000 euros par effraction ». De son côté, le Soir dénonce une application « mesquine » de la décision judiciaire.

Le conflit entre les groupes de presse belge et Google remonte à 2006. Ces derniers, rassemblés au sein de l’entité Copiepresse, avaient finalement obtenu la condamnation de Google pour contrefaçon. Le moteur de recherche était accusé d'indexer leurs articles sans autorisation préalable des titres de presse concernés.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
8 commentaires
    Votre commentaire
  • kevnie
    C'est bien de jouer au malin pour soutirer un peu d'argent au gros....
    Mais quand tu te rends compte qu'il t'apporte la moitié de tes visites, tu te poses des questions! :)
    1
  • f6dl
    La loi du plus fort, encore et toujours ... le vrai visage des puissances se dévoile ...
    0
  • quecg2
    J'appelle ça de l'abus de pouvoir ... raison de plus de ne pas laisser le pouvoir à une seule société quelle qu'elle soit ... --> pour moi, google+ (réseau social) est vraiment à proscrire ...
    0