Nouvelles actions contre les sites de paroles de chansons

Les associations de défense des maisons de disque n’en ont pas fini de faire respecter leurs lois et continuent les actions en justice d’un côté comme de l’autre.
Visiblement fatiguées de courir après les millions d’internautes s’échangeant sans vergogne autant de fichiers illégalement chaque jour, elles s’en sont ensuite pris aux éditeurs de logiciels Peer to Peer, les accusant d’inciter les utilisateurs à s’échanger ce genre de fichiers, mais également aux sites fournissant des paroles ou encore des partitions de chansons, les sommant pour des raisons relativement obscures de retirer ces dernières de leurs sites.
Aujourd’hui, la MPA (Music Publisher’s Association, à ne pas confondre avec la MPAA), qui représente les entreprises détenant les paroles et les partitions des musiques, annonce qu’elle compte lancer à travers les États-Unis des campagnes de sensibilisation contre des sites de paroles ou de partitions en 2006...

"Ça s'en va et ça revient..."

Vous devez certainement vous souvenir de ces nombreuses campagnes que nous avons connu, des slogans comme "téléchargez nous légalement", de doigts d’honneur affichés à la télévision et bien d’autre encore.
Aujourd’hui, ce n’est toujours pas terminé, puisque de nouvelles campagnes arrivent pour inciter les internautes à ne pas utiliser les sites diffusant des paroles ou des partitions de chansons.
Plusieurs sites, notamment français, ont en effet fait les frais ce cette nouvelle décision des associations de défense des maisons de disque, se trouvant alors obligés de retirer certains contenus de leurs pages, voire carrément de fermer le site.
Mais cette fois, les paroles vont encore plus loin et certains craignent que les actes suivent.
Laurent Kaiser, Président de la MPA, affirme vouloir voir les possesseurs de ces sites en prison.
"Jetons-en quelques-uns en prison, je pense que cela sera plus efficace", affirme le président de l’association, ne s’avouant pas satisfait par le projet de campagne de sensibilisation prévu pour 2006.
"La machine de Xerox (comprenez : la photocopieuse) a été la grande usurpatrice de nos revenus potentiels, mais aujourd’hui, Internet nous fais perdre bien plus qu’une partie de notre travail, nous devons donc prendre une position plus proactive".
Plus pondéré dans ses propos, David Israelite, président du NMPA (National Music Publisher’s Association), ajoute que "la copie non autorisée des paroles et des partitions d’une chanson empêche les auteurs de gagner leur vie, et n’est pas différent du vol", "Les éditeurs de musique et les auteurs utiliseront tous les outils légaux en leur possession pour faire cesser cette tendance".

Source : Afterdawn
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
26 commentaires
    Votre commentaire
  • noldarn
    Ils n'ont vraiment que ça à f**tre ?
    A part ça si je comprend bien, quand tu écoute une chanson, il est interdit de mémoriser les paroles sinon c'est du vol ?
    De même interdit de rejouer un morceau que tu as entendu avec ta guitare pour la même raison ?
    Faut arrêter là, ça commence vraiment à devenir n'importe quoi !!!
    0
  • elghim
    Je suis p'tet le dernier des imbéciles, mais je ne vois pas en quoi la diffusion des paroles de chansons sur un site "empêche les auteurs de gagner leur vie, et n’est pas différent du vol". Je n'ai pas souvenir d'avoir vu les paroles de X-Japan (groupe japonais) dans mon magasin discount... Etant curieux, je me suis trouvé sur le net les paroles de quelques chansons, et au vu des lyrics et des traductions, je projette de m'acheter un box collector de ce groupe.
    Alors je ne vois pas en quoi la diffusion des paroles sur le net "tue" l'artiste, j'aimerai bien que quelqu'un m'explique.

    Laurent Kaiser, Président de la MPA :
    "Jetons-en quelques-uns en prison, je pense que cela sera plus efficace"
    Alors maintenant on télécharge un mp3 sur le net => prison
    On diffuse des paroles de chanson => prison (?)
    On tue quelqu'un => prison avec sursis
    Tant qu'à faire, ça couterait moins de faire purement et simplement disparaitre ceux qui disent ce genre de conneries (attention, à ne pas prendre au 1er degré)
    mais c'est complètement exagéré.
    0
  • Exoseth
    Citation:
    "Jetons-en quelques-uns en prison, je pense que cela sera plus efficace"


    Non mais et puis quoi encore ?!
    Qu'ils luttent contre le téléchargement, à la limite, je peux concevoir mais contres la diffusion des paroles, là non !
    Ces paroles se trouvent dans tous les albums qu'on achète. Si on est doué, on peut même les retranscrir directement en écoutant la musique ! Je ne vois donc pas en quoi la diffusion des paroles leur nuit en quoi que ce soit...
    0