Ces étranges nuages à la surface de Vénus

Les scientifiques nippons ont réalisé d’énormes efforts pour mettre la sonde Akatsuki en orbite autour de Venus et leur persévérance a fini par payer. Les premières images obtenues par l'Agence d'exploration aérospatiale japonaise (JAXA) démontrent que la deuxième planète du système solaire regorge encore beaucoup de mystères. Pour commencer, les nuages semblent indépendants par rapport à l’atmosphère.

Les images infrarouges ont révélé des nuages multicolores et très denses, certains d’entre eux se distinguent par leur apparence en forme d’arc. Les chercheurs furent étonnés par le fait qu’au lieu de tourner avec l’atmosphère, ils sont synchronisés avec la surface.  Il se pourrait que certaines caractéristiques du terrain influent sur le ciel.

Le meilleur reste à venir

Selon les informations fournies par les scientifiques de la JAXA, l’orbite de la sonde est plus allongée que prévue. Ainsi, elle dispose seulement d’une courte fenêtre pour capturer des images hautes définitions. De plus, suite à la longueur du voyage, l’accumulation de vapeur d’eau a rendu une caméra inopérable pendant environ un mois. Néanmoins, tout est rentré dans l’ordre et Akatsuki peut maintenant assurer sa mission. Par ailleurs, l’excentricité de l’orbite permettra de suivre les principales caractéristiques de Vénus sur de longues périodes.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire