Sony condamné à 300 000 € pour s'être fait hacker son PSN

Les autorités britanniques ont finalement décidé d’infliger une amende de près de 300 000 euros (250 000 £) à Sony, pour sanctionner l’attaque très médiatisée qu’a connue le PlayStation Network, au cours de laquelle les données de plusieurs millions de comptes se sont retrouvés dans la nature.


L’affaire des comptes volés sur le PSN en avril 2011 n’a pas fini de poursuivre Sony. Après plusieurs mois de fermeture pour assurer la maintenance de son service, le groupe japonais avait présenté des excuses publiques, et avait offert de nombreux avantages à ses membres lors de sa réouverture.


Cela n’a pas suffi pour l’Information Commissioner’s Office (ICO), qui a estimé qu’une telle attaque aurait pu être évitée si Sony s’était assuré que ses systèmes de sécurité étaient à jour. La firme japonaise a réagi à cette condamnation, indiquant qu’elle souhaitait faire appel. Se disant victime d’une « attaque ciblée et déterminée », elle avance par ailleurs que rien ne prouve que les données bancaires des utilisateurs aient réellement pu être volées et lues durant l’attaque.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire