Sony A6000 : pour dominer les APN hybrides

Sony A6000Sony A6000

À l’origine des compacts à objectif interchangeable (COI) ou hybrides, Sony n’entend pas laisser filer le marché qu’il a lui-même lancé.  Et pour remplir cette mission, le constructeur japonais annonce l’Alpha 6000. Ce dernier vient remplacer les NEX-6 et NEX-7 et enterre définitivement l’appellation NEX.

Une première prise en main de l’alpha 6000

Nous avons eu l’occasion d’essayer une version sample (non définitive) de l’A6000. Bien conçu, le boîtier est agréable à prendre en main, les molettes de réglages bien situées et les boutons personnalisables facilement accessibles. L’autofocus nous a effectivement surpris par sa rapidité, bien que ce ressenti mérite d’être confirmé par des tests.

Autre agréable surprise : le viseur sur lequel Sony a fait de réels progrès. En définitive, si la version finale de l’A6000 confirme nos premières impressions, l’hybride de Sony devrait être l’une des stars de cette année.

L’A6000 présente de solides arguments. À commencer par un capteur Cmos Exmor 24 mégapixels issu du travail réalisé par Sony sur l’Alpha 7R. Mais là où le dernier hybride du nippon compte faire la différence, c’est sur l’autofocus. Celui-ci a été complètement revu et se vante aujourd’hui d’être « plus rapide que celui des Reflex ». Et pour cause, il fait le point sur une cible en 0,06 secondes.

Plus rapide mais non moins performant puisque son fonctionnement a également été repensé. Les principes de la détection de phase et de contraste sont toujours respectés mais ils ne s’appliquent plus uniquement au centre de l’écran comme auparavant. Ils sont étendus sur la quasi intégralité de l’écran, soit 179 points pour la zone AF.

L'A6000 : un NEX pour les "pros" ?

L’A6000 se dote également d’un écran orientable, de molettes de réglages, d’une griffe multi interface et de deux boutons qui seront entièrement personnalisables. Ces fonctionnalités qui s’adressent surtout aux amateurs éclairés marquent l’effort de Sony pour séduire un public plus large. C’est aussi la raison pour laquelle le constructeur a changé l’interface de son téléphone, en y ajoutant une navigation et une apparence  plus proche des standards professionnels. Cette interface équipera d’ailleurs les prochains APN du constructeur.

Sony A6000Sony A6000

Pour autant la bataille n’est pas gagnée, car si l’interface était clairement pointée du doigt jusqu’ici, il est un autre lacune contre laquelle Sony lutte depuis la sortie de ses premiers APN à objectif interchangeable : la manque d’objectifs. Sur ce point, le constructeur promet l’arrivée de 15 nouvelles optiques avant la fin 2015. Assez pour patienter ?

Au final, cet alpha 6000 ne devrait pas lutter pour séduire. Car en plus de ces atouts techniques il dispose d’un autre argument de poids : son prix. En effet, le boîtier nu sera vendu à 600€. Quant au kit de base (16-50mm), il faut compter 800€ pour se l’octroyer. Un positionnement très agressif donc pour un appareil photo qui s’annonce prometteur. Rendez-vous en avril, à sa sortie, pour un test complet.

Sony A6000Sony A6000

Comment choisir son appareil photo : Compact ? Reflex ? Hybride ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire