[MWC] Sony Ericsson Xperia : du Pro au Play

Hier, nous étions chez Sony Ericsson pour le lancement de la nouvelle gamme Xperia. Une gamme complète, avec quatre modèles, pour renouveler l'actuelle qui s'est vendue à 10 millions d'exemplaires en 2010.

Un téléphone pour les joueurs

Le Xperia play, c'est un peu une PlayStation qui téléphone, sous Android 2.3. L'ergonomie est très proche de celle de la PSP Go! de Sony, avec un pad coulissant. On trouve les boutons classiques d'une PSP, une croix directionnelle à touches séparées, un bouton start et un semblant de double stick analogique, qui se révèlent être tactiles, sans retour réel. L'écran est inhabituellement large, avec 4 pouces et une définition de 854 x 480. Le processeur est un Snapdragon à 1 GHz et les performances des jeux en 3D que nous avons pu tester sont bonnes. L'appareil photo est moyen (5 mégapixels) et les fonctions de base classiques : 400 Mo de mémoire interne, une carte mémoire de 8 Go livrée (microSD), Bluetooth, Wi-Fi, 3G.

Nous avons pu tester quelques jeux sur ce smartphone qui est « certifié PlayStation » et les performances sont bonnes. Les boutons amènent un confort de jeu indéniable, même s'ils n'utilisent pas tous les sticks. Electronic Arts (avec les Sims et FIFA), Glu, Gameloft et évidemment Sony vont proposer des jeux optimisés. Pour les amateurs, d'anciens jeux PlayStation seront compatibles et Sony Ericsson devrait proposer le smartphone avec Crash Bandicoot.

Pas de prix, mais un téléphone assez lourd (175 grammes) et épais (16 mm), à cause de son gamepad.

Un téléphone stylé

Le XPeria arc, déjà annoncé, a une date de sortie : mars. L'écran utilise une technologie « marketing », alias Bravia Engine. De ce que nous avons vu, c'est un ensemble de filtres sur les contenus vidéos, car le téléphone peut se connecter à un téléviseur, directement en HDMI. Ca semble assez efficace, sans que nous ayons pu tester véritablement le gain en qualité.

Un téléphone pour le multimédia

Le Xperia neo est un smartphone milieu de gamme, aussi sous Android 2.3. Doté du même processeur Snapdragon à 1 GHz, il n'est ni très fin (13 mm) ni très léger (126 grammes) mais fait très bien son office. Ecran de 3,7 pouces en 854 x 480 en Bravia Engine (très large), sortie HDMI, capteur de 8 mégapixels à l'arrière et de 2 mégapixels en façade, il filme en HD (sans que Sony Ericsson indique si c'est du 720p ou du 1080p). Plutôt complet, il offre 8 Go de mémoire avec une carte microSD fournie. Un bon smartphone milieu de gamme, sans surprise mais sans gros défaut. Sortie prévue en plusieurs couleurs au second trimestre 2011.

Une téléphone pour les pros, où les allergiques au tactile

Pour le Xperia pro, c'est assez simple : prenez un Xperia neo et ajoutez un clavier coulissant. Le smartphone est intéressant pour ceux qui doivent entrer beaucoup de texte ou ceux qui n'aiment pas le tactile. Le clavier est correct, sans plus, le modèle que nous avons essayé était assez glissant et certains BlackBerry offrent des claviers de bien meilleur facture même si celui du Xperia pro reste utilisable.

Au final, pas de grandes suprises chez Sony Ericsson mais une gamme cohérente qui devrait avoir son petit succès, surtout le Xperia play.