Le piratage en masse des films Sony serait d'origine nord-coréenne

À peine sorti, Fury faisait déjà partie des films diffusés sur InternetÀ peine sorti, Fury faisait déjà partie des films diffusés sur Internet

Sony Pictures Entertainment a récemment été victime d’un piratage massif, qui a conduit à la fuite de nombreux films sur Internet longtemps avant leur sortie au cinéma. Mais selon le FBI, cette attaque ne serait pas l’objet de hackers isolés, mais plutôt de groupes organisés situés en Asie et au Moyen-Orient.

Le FBI a remis un rapport confidentiel concernant cette attaque menée contre Sony Pictures Entertainment, qui donne des détails techniques concernant un programme malveillant utilisé lors de l’attaque. Le malware en question, qui semblait viser spécifiquement les ordinateurs de Sony, avait pour effet de supprimer toute donnée sur le disque dur, l’empêchant même de démarrer. Pour le FBI, il ne s’agissait pas simplement d’une attaque au hasard ou d’un vol de données, mais bien d’une volonté de nuire directement à l’entreprise en question.

Aussi, l’information concernant le domicile des hackers ayant conduit l’attaque prend un nouveau sens pour l’agence. Le rapport indique en effet que ces attaques auraient principalement été conduites depuis deux pays, à savoir l’Iran et la Corée du Nord. Il n’est pas possible, du moins pour le moment, d’établir de lien entre ces pirates et les gouvernements des pays depuis lesquels ils ont officié. Mais le FBI n’exclut pas cette hypothèse, précisant que des hackers ont déjà revendiqué des liens avec ces gouvernements par le passé.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire