[Vidéo] SpaceX : Falcon 9 se pose, vacille, chute et explose

SpaceX Falcon 9

Inlassablement, Elon Musk tente de faire atterrir sa fusée Falcon 9 sur un bateau drone. Après deux échecs et un succès en décembre 2015, c’est une nouvelle fois un beau raté que récolte le milliardaire américain.

La fusée est arrivée trop rapidement sur sa plateforme d’atterrissage,  ont tout d’abord déclaré les responsables de SpaceX, projet spatial d’Elon Musk. Après une analyse plus profonde des données, c’est l’un des pieds de la fusée qui a été mis en cause. Mal déployé, c’est lui qui aurait provoqué le vacillement, la chute et l’explosion de Falcon 9. « La pince de verrouillage ne s’est pas verrouillée sur l’un des quatre pieds, causant son basculement après l’atterrissage », a déclaré Elon Musk.

>>> Lire : Falcon 9 : SpaceX réussit enfin à faire atterrir sa fusée

La terre ferme n'est pas une option

Depuis plus de deux ans, l’agence spatiale SpaceX tente de faire décoller puis atterrir ses fusées. C’est le troisième échec qu’elle essuie. Il y a bien eu une réussite en décembre dernier, mais la fusée s’était alors posée sur la terre ferme, une opération beaucoup moins délicate et complexe. Aussi, malgré cette énième déconvenue, l’agence spatiale SpaceX va continuer ses essais d’atterrissage en pleine mer, la plupart des missions de la NASA le nécessitant. De plus, rediriger une fusée vers sa rampe de lancement exige une capacité supplémentaire de carburant que certaines missions ne peuvent tout simplement pas épargner. A l’avenir, SpaceX veut récupérer la quasi-totalité de ses engins spatiaux, l’atterrissage sur une plateforme maritime est donc la seule option, un bateau drone pouvant se déplacer et ainsi aller au-devant de la fusée.

Actuellement, SpaceX utilise une ancienne version de la Falcon 9 (v1.1) pour ses essais en pleine mer. Pour l’atterrissage de décembre 2015, il s’agissait en revanche d’un modèle de dernière génération. Une nouvelle fusée est construite pour chaque lancement. Le coût est de 60 millions de dollars par appareil et 200 000 dollars de carburant par essai.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Wirmish
    Vu l'état de l'océan (vagues de plus de 4 mètres) je pense que même si les 4 pieds avaient été bien déployés, le lanceur aurait eu de forte chance de basculer. On peut voir l'effet des vagues sur la barge dans le vidéo original du lancement. Le balancement au niveau du 14e étage (la taille du lanceur) devrait être très important. Au moins cela permet de constater que SpaceX n'a pas peur de prendre des risques.
    0