Earthlink poursuit son combat contre le spam


La société de marketing KSTM, situé dans le Nevada, a fait les lourds frais d’une poursuite judiciaire d’Earthlink, fournisseur d’accès à Internet aux États-Unis. En effet, ce dernier poursuit quiconque enfreint le Can-Spam Act définissant les règles du bon publicitaire.

La société de Marketing est donc accusée d’avoir envoyé des millions de courriels publicitaires concernant des prêts immobiliers dans le monde entier. Cette dernière utilisait des informations d’en-têtes illusoires dans les e-mails et c’est là où KSTM a enfreint les règles du Can-Spam Act, consultable sur cette page. La punition est sévère puisque l’entreprise du Nevada doit verser 11 millions de dollars de dommages et intérêts à Earthlink.

Le FAI a ajouté que KSTM n’avait pas respecté le Computer Fraud and Abuse Act, le Georgia Computer Systems Protection Act et les lois fédérales concernant le démarchage. Earthlink est un "spécialiste" de ces procès depuis 1996 et a déjà envoyé deux spammeurs en prison. Ces dernier procès lui ont rapporté jusqu’alors près de 200 millions de dollars soit environ 158 millions d’euros.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • NegroTruc
    Décidement le spam en ce moment commence à être un peu puni...
    0
  • rebel1600
    Il serait temps lol !
    0
  • Aurelgadjo
    C'est bien si ils font tomber les spammeurs :)
    En plus ils y trouvent leur compte ^^
    0