Spotify : des données personnelles dans la nature ?

Spotify aurait récemment fait l’objet d’une attaque. Les données d’authentification de certains utilisateurs se sont retrouvées sur le site de partage Pastebin. De son côté, le service de streaming dément et assure que sa plateforme est sécurisée.

La liste a depuis été dépubliée, mais est restée suffisamment longtemps en ligne pour être potentiellement récupérée par quelques individus malintentionnés. Elle comprend des détails importants comme des noms d’utilisateurs, mots de passe, adresses mail, pays de résidence ou encore les dates de renouvellement de l’abonnement Premium. Si l’on ne sait pas combien de comptes sont touchés, TechCrunch indique que l’attaque est mondiale et peut donc concerner n’importe quel utilisateur.

Spotify considère pour sa part qu’il « n’a pas été piraté et [que] les registres de nos utilisateurs sont en sécurité. Nous surveillons Pastebin et d’autres sites régulièrement, et lorsque nous y trouvons des informations d’authentification de Spotify, nous vérifions d’abord leur authenticité, puis nous informons immédiatement les utilisateurs concernés le cas échéant en leur demandant de changer leurs mots de passe. »

>>> Lire : Apple Music, Spotify, Deezer... Quel est le meilleur service de musique en ligne ?

Une déclaration qui entre en conflit avec les expériences de plusieurs utilisateurs. Certains rapportent ainsi avoir reçu un mail indiquant que leur adresse de contact avait été modifiée alors qu’il n’avait rien entrepris en ce sens. D’autres n’ont tout bonnement pas pu accéder à leurs sessions Spotify, le service leur indiquant que leurs comptes étaient déjà utilisés sur d’autres appareils qui, bien entendu, n’étaient pas à eux.

Au final, il convient de prendre ses précautions et donc de modifier son mot de passe. Aucune information bancaire n’a été publiée. Seul l’accès des comptes Spotify est potentiellement en danger.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire