Vie privée : Spotify s'excuse... mais ne change rien

Le service d’écoute de musique en ligne Spotify a récemment publié une nouvelle version de ses conditions générales d’utilisation, une mesure de routine qui, d’habitude, relève plus de l’adaptation à la législation que de modifications profondes de ses termes. Mais ce sont quelques lignes dans les nombreuses pages de texte qui ont provoqué un certain émoi chez les internautes, puisque le service s’octroierait le droit de « collecter des informations sur votre appareil mobile, comme vos contacts, vos photos, ou d’autres fichiers ». Une maladresse qui a poussé le site à s’excuser.

« Nous comprenons les craintes de nos utilisateurs et sommes entièrement résolus à protéger leur vie privée et assurer qu’ils ont un contrôle des informations qu’ils transmettent », explique Daniel Ek, CEO de Spotify, dans un communiqué rédigé spécialement pour s’excuser de ce que le site considère comme une confusion. Car selon le patron du service de musique, il s’agit en effet d’un malentendu : « nous aurions dû faire un meilleur travail de communication sur la signification de cette politique et la manière dont chaque information que vous partagez sera — ou ne sera pas — utilisée ».

Si Spotify concède donc une clarification de sa communication, le service n’indique en revanche aucune intention de revenir sur ce qui a déjà été dit, et confirme même ses intentions de s’introduire dans la vie privée de ses utilisateurs. Ainsi, le même message d’excuse précise que Spotify cherchera bel et bien à accéder à « de nouveaux types d’informations, incluant les photos, la localisation de l’appareil, le contrôle vocal et vos contacts », à ceci près qu’il devrait systématiquement demander la permission pour cela : « si vous ne voulez rien partager de ces informations, vous n’en avez pas l’obligation ».

Reste à savoir pour quel usage Spotify cherchera à accéder à ces informations, et si le refus de l’utilisateur ne sera pas trop bloquant pour accéder à certaines fonctions. Dans son message, Spotify parle de « personnaliser la couverture d’une playlist ou une photo de profil », ou encore de « partager ses playlists à ses contacts », ce qui imposerait en effet d’autoriser l’application à consulter votre carnet d’adresses. 

À lire : Apple Music, Spotify, Deezer... Quel est le meilleur service de musique en ligne ?
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire