Au Brésil, un stade éclairé par les joueurs

Le stade de la favela de Mineira, à Rio de Janeiro, a été inauguré le 10 septembre dernier. S’il ressemble à bon nombre de stades de la ville, il propose en revanche une nouveauté technologique inédite : l’éclairage de la pelouse grâce aux déplacements des joueurs sur le terrain. Les spots entourant le stade sont en effet alimentés par l’énergie cinétique produite par les joueurs.

Pour rendre cela possible, la pelouse artificielle est composée de 200 panneaux, composés principalement de matériaux recyclés. Ils embarquent donc une technologie fournie par la société Pavegen, qui consiste à capter l’énergie générée par les mouvements d’un joueur en pleine action. L’énergie cinétique ainsi captée est ensuite convertie en électricité destinée à alimenter l’éclairage, et permet d’assurer l’éclairage la majeure partie du temps. Pour le reste, des panneaux solaires ont également été installés sur un immeuble voisin pour éviter toute panne.

Ce stade ne fait pourtant pas l’unanimité au Brésil. Si le projet a été pensé pour que les habitants du quartier, aux revenus modestes, n’aient pas à payer pour sa construction, ces derniers n’en sont pas satisfaits pour autant. En effet, son accès est payant, 18 euros pour une heure en semaine, et 25 euros par heure le weekend. Un tarif que les habitants de la favela ne peuvent pas payer, déplorant que « ceux qui viennent jouer ici viennent d’ailleurs (…) nous ne sommes pas en conditions de payer ».

Un stade éclairé par les joueurs

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire