Starforce passe aux menaces

Infos-du-Net.comMalgré la liberté d’expression exercée à tout-va chez nos voisins Américains, brandissant le premier amendement à la première offense, il n’est jamais bien vu de critiquer ouvertement une société.
Car les procès pour diffamation existent malgré tout aux États-Unis, ce qui peut être utile pour certaines entreprises pour se couvrir contre ce qu’elles trouvent abusif.
C’est donc le cas de StarForce, l’entreprise qui développe la fameuse protection pour certains des derniers jeux vidéo pour PC, qui menace certains sites américains de déposer un recours devant la justice suite à quelques propos tenus par nos confrères américains Cnet et Boing Boing, pour avoir entre autres assimilé le logiciel anticopie à un “malware”...

La force des étoiles se fait entendre

“Une entreprise qui a été critiquée sur Boing Boing a menacé de me poursuivre, et affirme avoir déposé une plainte contre moi auprès du FBI.

Hier, j’ai posté un message sur StarForce, une technologie nocive utilisée par les éditeurs de jeu pour restreindre la liberté de leurs utilisateurs. StarForce tente d’empêcher les clients du jeu de copier leur propriété, mais il a l’effet secondaire de déstabiliser et de faire planter les ordinateurs sur lesquels il est installé.

Quelqu’un s’identifiant comme “Dennis Zhidkov, responsable des relations presse, StarForce inc.” m’a contacté ce matin et a menacé de me poursuivre, ajoutant qu’il avait contacté le FBI à propos de mon “harcèlement”.

Si vous cherchiez une raison pour boycotter les jeux estropiés par StarForce (en plus de celles déjà évidentes), vous pouvez ajouter leurs manières de menacer de poursuites judiciaires à votre liste”
.

Voici ce que l’on peut lire sur le site Boing Boing, rédigé de la main de Cory Doctorow.
Celui-ci venait de publier un article sur la protection StarForce, incluse dans certains des jeux vidéo les plus récents, qui posait quelques problèmes sur certains systèmes.
En plus d’avoir la propriété d’en rendre certains instables, l’auteur avait remarqué que même après la désinstallation complète du jeu, celle-ci était toujours présente sur l’ordinateur.
Mais l’auteur va plus loin en donnant à la protection le petit sobriquet d’“Anti-copying malware”, ce qui ne plaira pas à StarForce, qui répondra au monsieur par un courrier relativement salé et un appel au FBI pour signaler l’individu.
Doctorow ne compte cependant pas se laisser abuser, et affirme qu’il a déjà transmis l’affaire au projet Chilling Effects, spécialisé dans le droit en ligne, dénonçant des “pratiques abusives des entreprises pour faire taire les critiques”.

Source : Afterdawn
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
9 commentaires
    Votre commentaire
  • Sliv
    Malware!!!!Exelent!!!!^^
    0
  • isatis39871
    Tout en finesse les gars de Starforce : il utilise un logiciel tellement bourrain qu'il rend le system instable, et quand on le critique, ils font la seul chose qui leur fera de la contre pub, porter plainte ! Je connais pas leur responsable com, mais il n'est pas très doué...
    0
  • tbdb
    C'est vraiment n'importe quoi cette affaire ! Imaginez le nombre de plaintes que devraitt déposer Microsoft si à chaque fois qu'on critiquait la firme, elle allait voir le FBI !!!! :-o :-o
    0