Stephen Hawking se méfie des intelligences artificielles

L’intelligence artificielle a toujours alimenté l’imagination des auteurs de science-fiction, et commence à être de plus en plus répandue dans nos ordinateurs et téléphones. Mais pour Stephen Hawking, qui vient de co-signer une tribune les concernant dans le quotidien britannique The Independant, elles pourraient représenter à l’avenir un danger notable.

« Les bénéfices potentiels [des intelligences artificielles] sont gigantesques », écrit-il. « Nous ne pouvons prédire ce que qu’il sera possible de créer quand l’intelligence humaine sera magnifiée par les outils que fournit l’intelligence artificielle, mais la fin des guerres, de la famine ou de la pauvreté s’imposent comme des évidences ». Mais ces côtés positifs pourraient en comporter bien d’autres beaucoup plus négatifs, selon Stephen Hawking, qui explique entre autres que plusieurs armées dans le monde travailleraient sur des armes autonomes gérées par des intelligences artificielles, que les nations unies, entre autres, ont déjà condamnées.

Outre ce scénario proche de la saga Terminator, ce qui inquiète surtout le scientifique est « l’absence de limites fondamentales sur ce qui peut être créé ». Le rapport au cinéma n’est évidemment pas hasardeux, puisque ces réflexions interviennent en pleine campagne de promotion autour du film « Transcendance », avec Johnny Depp, qui raconte l’histoire de la création d’un robot totalement autonome et des enjeux que cela implique.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire