Superbus révolutionne les transports en commun

Des chercheurs hollandais travaillent actuellement sur un tout nouveau type de transport en commun : le projet “Superbus”, un véhicule tout en fibre de carbone et en aluminium, doté de deux moteurs électriques. Ce sont le Dr Wubbo Ockels et le Dr.ing. Antonia Terzi qui dirigeront l’équipe. Le premier a évolué dans l’aérospatiale, tandis qu’Antonia Terzi a fait ses preuves dans la Formule 1.

Le projet Superbus prévoit 23 places spacieuses et confortables pour le passager, ainsi que l’air conditionné. Seize portières en papillon facilitent l’entrée et la sortie. A l’arrière du véhicule, se trouvent quatre roues pour une conduite assistée, ainsi qu’un ensemble de batteries lithium polymère.


750 capteurs sont intégrés pour rappeler aux usagers d’attacher leur ceinture de sécurité lorsque celle-ci est détachée. Un système de détection de collision perçoit les obstacles « à quelques centaines de mètres ». Le Superbus peut grimper jusqu’à une vitesse maximale de 250 km/h.

Le passager pourra s’arrêter au lieu de son choix : un ordinateur de bord détermine automatiquement la meilleure route aller jusqu’à sa destination. Les représentants de l’équipe insistent sur le fait que les coûts de fabrication feront honte aux bus actuels. Seul le temps pourra nous dire si le projet Superbus peut avoir un impact dans les milieux urbains de forte densité.