Surf anonyme : un milliard de requêtes chez Merlet

surf anonyme anonymizerLa société Merlet vient de fêter la milliardième requête sur son service de surf anonyme, PHP Anonymizer. Cette solution, développée en interne, sur la base de la technologie PHP, s’avère un sacré succès pour Nicolas Merlet, qui l’a mise au point. Mais de quoi s’agit-il ?

Le PHP Anonymizer est simple à utiliser puisqu’il nécessite simplement d’entrer une URL. Cette requête acceptée, vous pourrez ensuite passer toute votre session à surfer sur le Net anonymement... ou presque. En effet, cette solution ne concerne pratiquement que le surfe sur HTML, donc pas question ici de P2P ou de téléchargements lourds. De plus, l’Anonymizer est bloqué dans bon nombre de pays, tels que la Chine, La Qatar ou encore la Tunisie.

Le succès ne se dément pas pour le site, à raison de deux millions de requêtes par jour. À l’utilisation, vous noterez simplement un léger ralentissement de votre vitesse de navigation.

Réaction de Nicolas Merlet

merlet php anonymizerNous avons joint Nicolas Merlet, le dirigeant de la société du même nom, spécialisée dans la consultation informatique et qui a donc mis en ligne ce service, fin 2005. Commençons par une précision : « Le service est entièrement gratuit ad vitam eternam, et nous ne gagnons pas d’argent avec. » Il enchaîne immédiatement sur les limites de son offre : « L’algorithme utilisé masque en tout cas votre adresse IP et votre FAI. Il rencontre toutefois des problèmes de compatibilité avec certains langages comme l’AJAX. Vous ne pouvez par exemple pas aller sur Gmail. »

Nous l’avons également interrogé sur la loi, puisque souvent surfer anonymement revient à fréquenter des réseaux obscurs (pédophiles ou terroristes). Il permet aussi plus simplement à certains étudiants de venir à bout du bridage Internet imposé par leur école. Nicolas Merlet respecte la loi mais est également très clair en matière de collaboration avec la justice : « Nous faisons tout pour freiner des deux pieds, par principe. Nous conservons les logs mais refusons de les communiquer jusqu’à ce que nous n’ayons vraiment plus le choix. »

Notre avis : à tous ceux qui se demandent comment surfer en tout anonymat, Nicolas Merlet propose donc sa solution, qui vient de dépasser le cap symbolique du milliard de requêtes. Le système a toutefois ses limites mais se pose en alternative intéressante à certains produits logiciels payants.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
18 commentaires
    Votre commentaire
  • pastigo
    Citation:
    . À l’utilisation, vous noterez simplement un léger ralentissement de votre vitesse de navigation.


    euphemisme.

    utiliser un proxy, c'est quand meme plus simple et plus efficace.
    0
  • yyoupla
    oui mais un proxy où...?
    0
  • nquere
    sur "public proxy list" via google par exemple...
    0