Smartphones et tablettes stars des ventes en 2010

Comme chaque année l’institut GfK dresse le bilan des ventes en matière de produits technologiques. Et bonne nouvelle pour le secteur de l’électronique grand public, la croissance est de retour avec un chiffre d’affaires en hausse de 0,9% pour atteindre les 17,7 milliards. Ce bon résultat est essentiellement dû à une augmentation des ventes en volume car on observe sur tous les segments une baisse du niveau moyen des dépenses. Si les français ont acheté plus de 100 millions de produits, le panier moyen est lui en baisse (171 euros contre 180 euros en 2009).

Une bonne partie de cette croissance est due aux Smartphones. Leur chiffre d’affaires, qui dépasse le milliard d’euros, a doublé en un an. 24,7 millions de téléphones mobiles ont été vendus en 2010 (contre 23,6 millions en 2009) parmi lesquels 7,7 millions de Smartphones dont la part ne cesse d’augmenter.

Autre grand gagnant, les tablettes avec 435 000 unités vendues dont 160 000 sur le seul mois de décembre, elles représentent déjà un chiffre d’affaires de 220 millions d’euros. Ce sont les modèles wifi qui l’emportent puisque seulement 3 tablettes sur 10 vendues étaient équipées de la 3G.

La TV = 50% du chiffre d'affaires des produits technologiques

Les ventes de matériel informatique restent cependant dominées par les notebooks toujours en progression (+8%). Ils représentent les 2/3 de ce marché avec un chiffre d’affaires de 2,4 millions.

Mais n’oublions pas que la TV à elle seule représente la moitié du montant global généré par l’électronique grand public et connaît depuis 2007 des taux de croissance à 2 chiffres. Principal facteur de cette croissance la fin de l’analogique et les TV led.

Le cabinet d'étude a préféré faire l’impasse sur les naufragés de l’année évoquant du bout des lèvres les baladeurs, les lecteurs DVD, les GPS ou encore les cadres photos. Et que dire des livres électroniques : un flop de l’aveu même du Directeur Général Adjoint de GfK, François Klipfel : « On a préféré ne pas montrer les chiffres pour ne blesser personne ».