Ces hackers qui transforment les e-books en tablettes

Officiellement, les Kindle et autres e-books ne sont pas vraiment des concurrentes des tablettes comme l’iPad pour une raison simple : leur usage est clairement différent, la première catégorie servant exclusivement à la lecture de livres numériques. Pourtant, quelques modifications, de plus en plus populaires chez certains utilisateurs, permettent d’en faire un usage similaire à une véritable tablette.

Des tablettes à prix cassé

La manipulation est comparable au jailbreak d’un iPhone, et permet ainsi de tirer partie de toutes les fonctionnalités d’un e-book pour le rendre presque aussi fonctionnel qu’une véritable tablette Internet. « C’est quelque chose qui commence à se répandre dans les cercles de geeks et de hackers, c’est un moyen peu coûteux d’avoir Internet n'importe où », explique Mitch Altman, un hacker de San Francisco, qui a modifié son Kindle de cette manière. La raison de l’arrivée d’une telle pratique est simple : un appareil comme le kindle d’Amazon coûte en moyenne deux fois moins cher qu’un iPad, dispose d’une connexion 3G afin de pouvoir télécharger des livres en déplacement, ainsi que d’un navigateur permettant d’utiliser Google et Wikipédia dans certains cas.

Il y a évidemment quelques sacrifices à faire pour profiter de ces tablettes improvisées, qui n’ont souvent pas d’écran tactile, sont parfois plus lentes à l’utilisation, ou occasionnent quelques bugs dans cet usage. Pour Mitch Altman, cela suffit amplement pour consulter des cartes et repérer des restaurants lorsqu’il se déplace, bien qu’il avoue ne jamais lire de livres sur son Kindle. Pour les curieux, le site Theunlockr.com dévoile des méthodes plus ou moins efficaces pour tirer le meilleur parti de son e-book, entre autres.