Sans faire de bruit, Free change certains prix

Free MobileFree MobileFree vient de modifier plusieurs de ses tarifs en toute discrétion. L’opérateur semble ainsi réagir aux attaques très ciblées de ses concurrents ou bien affiner ses négociations avec ses partenaires.

Le magazine Capital a épluché les tarifs publiés par Free entre la date du lancement et cette semaine. Surprise, plusieurs tarifs ont été changés durant ce laps de temps. Ce sont notamment les prix du roaming qui ont été revus à la baisse. Le mégaoctet depuis le Royaume-Uni passe de 32 à 4 euros, comme à Saint-Pierre-et-Miquelon. Depuis le Qatar, le mégaoctet coûte désormais 13 euros au lieu de 32. 

Une seule augmentation recensée

Du côté des appels téléphoniques émis vers l’étranger, seul le tarif vers la Slovénie devient inclus dans le forfait à 19,99 euros (ils étaient auparavant facturés 8 centimes la minute). Les appels vers les mobiles satellitaires utilisés en Suisse et en Tunisie passent de 32,99 à 16,99 euros la minute. Seule augmentation repérée par Capital, celle des SMS envoyés depuis la Corée du Sud qui passent de 24 à 48 centimes d’euros.

Difficile toutefois de savoir si ces ajustements sont dus aux attaques portées par la concurrence ou bien aux négociations que Free continue de poursuivre avec ses partenaires étrangers. Interrogé par Capital, l’opérateur n’a pas souhaité répondre.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
19 commentaires
    Votre commentaire
  • 20ans18@guest
    Attention ! Free a les yeux du monde rivés sur lui ! Mince, les modifications sont essentiellement des baisses faites en silence.

    C'est vrai que SFR et Orange nous avaient habitués à la hausse des tarifs (au prétexte de la TVA) en fanfare.
    3
  • stephlebelge@guest
    Oui c'est il y a beaucoup de français qui vont en Corée pour envoyer des sms une info très primordial mdr
    3
  • jklp6569@guest
    Les "journalistes" s'agacent de l'engouement(et non le buzz) suscité par Free et utilisent leurs techniques misérables de désinformation.
    Et certains ont un intérêt financier à agir de la sorte.
    2