Des tasers déguisés en iPhone saisis à la douane australienne

Les apparences sont parfois trompeuses. Par exemple, qui aurait pu se douter que ce qui ressemble à un smartphone cache en réalité une arme ? Les douaniers australiens ne se sont pas fait avoir. Environ 6 000 armes importées de Chine ont été saisies le 1er mai par les agents des frontières : des matraques, des poings américains… mais également des iPhone 4. Du moins, sur la forme. Car en réalité, ces objets s’avèrent être de puissants tasers.

Ces armes dites « non létales » propulsent deux projectiles sur la cible et ont la capacité de décharger jusqu’à 50 000 volts. Plusieurs cas de morts par arrêt cardiaque ont été décelés consécutivement à l’usage d’une arme de ce type. Dans le cas de l’iPhone 4 « taser », il est commercialisé une vingtaine d’euros sur internet et on peut lire sur l’emballage « super ultra electronic thin riot ». Le mécanisme est quant à lui placé sur la partie supérieure de l’appareil. Autant dire qu’il est difficile de faire la différence d’un coup d’œil entre un téléphone et une arme.

Les appareils ont été découverts en possession d’un homme de 43 ans, qui encourt jusqu’à 10 ans de prison ainsi qu’une amende de 425 000 dollars. Graham Krisohos, de la police de l’État de Victoria, a déclaré dans un communiqué de presse que : « il n’y a pas de place pour ces armes dans notre communauté ou nos rues. Cette action aujourd’hui devrait prévenir ceux qui serait tenté de mettre en danger notre communauté en important de tels objets ».

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire