Club Internet et Neuf, alliés contre la taxe au financement des oeuvres audiovisuelles

Le projet de taxe des fournisseurs d’accès à Internet pour aider au financement de la production d’œuvres audiovisuelles continue de faire réagir, après France Telecom c’est au tour de Neuf Cegetel et Club Internet.

Modes de diffusion donc taxés

Tout avait commencé lors des rencontres cinématographiques de Dijon, vu le succès que remportent la Video on Demand et la télévision par ADSL il était question de les soumettre à une taxe afin de contribuer au financement du cinéma français, comme il s’agit de nouveaux modes de diffusion cette taxe est envisagée puisque les chaînes de télévision classiques la paient déjà.

Les FAI posent leurs conditions

Dans un communiqué de presse commun, Neuf Cegetel et Club Internet envisageraient de s’y plier mais à condition "que si l’accès aux contenus financés par cette taxe, et qu’ils souhaitent distribuer (à commencer par les chaînes thématiques), leur est garanti par la même loi que celle instituant la taxe".

Comprenez par là que les FAI paieraient cette taxe seulement s’ils ont accès aux chaînes qu’ils ne peuvent pas encore avoir, le géant Canal / TPS ne leur autorise pas la diffusion de leurs chaînes Premium et thématiques, celles qui rencontrent le plus de succès, tandis que les câblo-opérateurs y ont droit.

Neuf Cegetel et Club Internet rejoignent donc la postion de France Telecom qui eux, demandaient en plus la possibilité de proposer des films en VoD à la même date que leur sortie DVD.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • Aurelgadjo
    Je comprend pas ce débat... Ils ne paient pas les contenus à quelqu'un ? Genreà Warner & co qui redistribue ensuite ?
    0
  • jun2
    En france, les réseaux de diffusion payent une taxe qui est reversée dans un fond commun pour la création audiovisuel française. Un peu comme quand toi ou tes parents payent la taxe audiovisuel.

    Ce fond commun est redistribué pour la création cinématographique, l'aide aux chaine locale, etc. Enormement d'oeuvre et de média ne veraient pas le jours en france sans cette aide. Mais cette aide ne fait pas office de fond de production à elle seule.

    Warner & co, ce sont des producteurs . Mais à ma connaissance, ils n'ont jamais produit de film français. Pour l'exemple : "Ne le dis à personne", est une production française qui à certainements du bénificier aussi de ce fond commun, mais n'a bénifier d'aucun sous de la part d'un partenaire américain.

    Aujourd'hui, cette taxe audiovisuel ne s'applique pas aux réseau de diffusion adsl. Le flou persiste encore, alors que les FAIs font leur chou gras sur la diffusion télé en ce moment. C'est en partie pour cela que TF1 et M6 préfèrent priviligié des réseaux bénéficiant de cet apport financier.
    0
  • videosnews
    Je déborde légèrement du sujet, France télécom va coproduire des filme comme le fait Canal+ ou TF1. Le grand débat qui va se pose est : Es ce que les FAI (Fournisseur Accès Internet) sont des fournisseurs (prestation de service) ou des acteurs audiovisuels ?

    Il est vrai que la loi semble prématurée, mais pour une fois le gouvernement anticipe un problème.

    Il est normal que Canal + et TPS empêche Orange, neuf télécoms, Free, club-internet et les autres de diffuser leurs seules sources de financement.
    0