Les Etats-Unis veulent taxer Internet

dailymotionVoilà que le ministère de la Justice américain nous ressort de derrière les fagots une directive annoncée, puis annulée, puis oubliée, puis de nouveau annoncée. Il se trouve effectivement qu’avec l’arrivée massive de sites de vidéos en ligne à l’audience faramineuse, avec la prolifération des réseaux sociaux aux millions de membres, avec le spam massif que connaît Internet, les coûts en bande passante deviennent de plus en plus astronomiques. La solution du gouvernement américain pour pallier à ce problème : imposer une taxe aux plus gros consommateurs de bande passante du Web.

Les coûts en bande passante

L’abonné qui paye sa connexion illimitée une trentaine d’euros par mois ne s’en rend pas forcément compte, mais les sites qu’il visite et les téléchargements qu’il effectue ont un impact financier auprès de son fournisseur d’accès et des hébergeurs. Jusqu’à aujourd’hui, les fournisseurs ont toujours pu suivre la demande, mais celle-ci devient de plus en plus forte à mesure que le temps passe. Les services demandent de plus en plus de bande passante et le problème commence à être pris au sérieux, notamment par le gouvernement américain. Le département américain de la justice a en effet proposé de mettre fin à une certaine neutralité, notamment en imposant aux sites consommant plus de bande passante que la moyenne (YouTube et consorts en tête) une taxe supplémentaire pour rembourser les coûts engendrés.

Partager les coûts

Le Wall Street Journal rapporte de son côté que les principaux fournisseurs d’accès américains, à savoir AT&T, Verizon Communications et Comcast, sont favorables à une telle réforme, et la réclament même depuis quelque temps. Le ministère de la Justice précise que les fournisseurs d’accès et hébergeurs, seuls à assumer ces besoins financiers en bande passante, n’auront bientôt plus les moyens de suivre le rythme, muselant ainsi le développement d’Internet. Aucun éventuel impact n’a en revanche été évoqué pour les internautes, mais il est possible que cela conduise à la restriction de certains services, qui pourraient par exemple devenir payants.

Le cas français

En France, le même problème se pose également. Récemment, Neuf Cegetel et Dailymotion étaient entrés dans un bref conflit les opposant. La raison de ce conflit s’est avérée être les coûts en bande passante de Neuf Cegetel, qui devenaient trop importants à cause de l’importante fréquentation de Dailymotion. Les deux parties sont arrivées à des négociations, dont aucun résultat n’a été annoncé pour l’heure. Il ne fait toutefois aucun doute que la croissance actuelle d’Internet conduira à plus ou moins court terme les fournisseurs et hébergeurs français à suivre un chemin similaire pour entrer dans leurs frais.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
9 commentaires
    Votre commentaire
  • Kenelm
    LoL !
    0
  • babysylvester
    Dois-je rire ou pleurer?
    0
  • BlackPage
    Bah, tant que ce ne sont pas les utilisateurs qui payent... Pas de problème outre mesure...
    Qu'on taxe Dailymotion ou YouTube, vu ce qu'ils consomment :)
    0