Sarkozy s'exprime sur la taxe Internet

Jean François CopéC’est aujourd’hui que Jean-François Copé a remis son rapport sur le nouveau mode de financement des chaînes publiques à Nicolas Sarkozy. Rappelons que ce rapport prévoir la suppression de la publicité sur les chaînes du groupe France Télévision, et qu’une des mesures prévues est le financement de ces chaînes via une taxe sur les revenus des opérateurs Internet.

Lors d’un discours, Nicolas Sarkozy s’est exprimé aujourd’hui sur cette nouvelle réforme.

Une taxe plus élevée et plus tôt que prévu

Pour commencer, le président a annoncé que cette réforme ne devrait pas prendre effet avant le premier janvier 2009, alors que celle-ci était originellement prévue pour le mois de septembre 2009. En revanche, la taxe évoquée sur les opérateurs Internet pourrait bien augmenter par rapport aux premières annonces. En effet, alors que Jean-François Copé préconise une taxe à hauteur de 0,5% du chiffre d’affaires, Nicolas Sarkozy, quant à lui, entend taxer à 0,9%.

Si les opérateurs ne se sont pas encore exprimés sur cette annonce encore toute fraîche, les premières réactions ne devraient pas tarder à se faire connaître. En effet, ceux-ci avaient menacé d’augmenter le tarif de leurs offres s’ils se voyaient taxés pour ce plan de financement. L’encre n’a donc pas fini de couler à propos de cette réforme, qui devrait qui plus est prendre effet plus rapidement que prévu.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
60 commentaires
    Votre commentaire
  • kleuck
    Le Roi a parlé.
    1
  • Anonyme
    Je n'arrive toujours pas a comprendre la logique de ces politiciens.
    Pourquoi supprimer les pubs sur les chaines de france télévision sachant que sa ne gène personne (surtout vu le nombre de gens qui les regardent).
    De plus pourquoi taxer les FAI ? C'est surement pas de leur fautes si il y a des pubs.

    Bref ils doivent vraiment s'emmerder pour pondre des conneries pareilles.
    3
  • Refhi
    Pas de pub => financement télévisuel gêré directement par l'état => contrôle des média => propagande.
    2