AOL lance son offre de téléchargement illimitée


Le principe de licence globale, proposé dans un article de la DADVSI n’a pas été retenu en France. L’idée de permettre le téléchargement par Peer to Peer contre une somme mensuelle rétribuée aux artistes et ayant droits n’avait pas convaincu, sûrement de peur de ne pas contrôler le mouvement. Pourtant, outre atlantique, l’idée commence à être reprise par certaines plateformes de téléchargement, et AOL propose désormais à ses membres américains de télécharger sur son catalogue de manière illimitée contre un unique abonnement mensuel.

Si « moteur de recherche » rime fort bien avec Google en France et en Europe, « plateforme de musique en ligne » rime généralement avec iTunes au pays de l’oncle Sam. Et les concurrents du service d’Apple sont nombreux à vouloir piocher dans les quelques 80% de parts de marché du leader. AOL tente pour cela une formule encore peu répandue sur le marché : le téléchargement illimité. AOL Music Now, la plateforme de téléchargement du fournisseur d’accès américain, devrait donc proposer à clients étasuniens de télécharger de manière illimitée parmi les 2,5 millions de titres proposés aux côté de quelques milliers de clips composant le catalogue.

Ce genre d’initiative n’est pas complètement nouvelle dans l’industrie et commence doucement à se démocratiser : on se souvient d’Universal qui annonçait tout récemment sa décision de proposer prochainement un service financé par la publicité et proposant de la musique en téléchargement libre et gratuit.