YouTube : le streaming oui mais le téléchargement non

logo youtubeOn ne présente plus YouTube, le site qui s’accapare presque 75% du trafic de sites de partage de vidéo. YouTube doit maintenant faire face aux téléchargements de ses clips vidéos.

Streaming mais pas téléchargement

Tout le monde peut mettre une vidéo sur son site du moment qu’elle soit en streaming depuis les serveurs de YouTube. Là où la société n’est pas d’accord, c’est quand on indique un moyen de facilement télécharger ses vidéos. Ainsi YouTube a demandé au responsable de TechCrunch d’enlever une page qui indiquait une procédure pour facilement télécharger n’importe quelle vidéo du site.

Sauf pour un usage personnel ?

Pour se défendre l’auteur du blog cite une ligne qui indique que le téléchargement est autorisé "pour un usage personnel", tous les utilisateurs pourraient donc légalement télécharger les vidéos qui leur plaisent. Cependant, les conditions d’utilisation de YouTube ne fait mention nulle part d’un quelconque téléchargement possible. YouTube indique seulement que si vous voulez "sauvegarder" une vidéo pour la regarder plus tard, il faut avoir recours à votre QuickList.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • eexit
    Il y a de très bon soft qui permettent de récupérer et de décompiler des SWF ;)
    0
  • Cascou
    Oui, ou encore ce site : http://keepvid.com/ qui permet également de "pomper" des vidéo de sites comme google vidéo, daily motion, you tube, etc, etc...

    Parce décompiler le lecteur flash d'un site de ce genre ne servirais pas à grand chose, juste à récupérer l'url de base des fichiers pour pouvoir ensuite les récupérer.
    Par exemple le flash va les chercher à un endroit, et en le décompiler ou pourrais savoir ou, mais ca serait long à chaque fois de faire la "convertion" de la variable dans l'url jusqu'à l'url finale du fichier vidéo.

    EDIT : Quand j'y repense, c'est le genre de truc qu'on m'empêchera jamais de faire, comme quand à l'époque il y avait eu la gueguerre avec les K7 VHS & co. Une donnée peut être copiée et ca doit être la lois et les droits d'auteurs et de protection de la création qui doivent s'adapter à ca, et non pas la technologie que l'on devrait brider pour ne pas avoir à changer nos lois, autrement, ou pourrais parler de retour en arrière.
    Le fait est que si un jour on invente une technologique permettant de "copier" la matière tout en préservant sa structure, j'entend par la copier un objet, etc...
    Et bien on tombera sur la même question, mais la vérité c'est que copier, n'est pas voler. C'est aussi simple que ca.
    Que les industries s'y fasse immédiatement car elles n'ont pas le choix, et que les juristes se dépèchent d'adapter nos lois à ces nouvelles possibilités ou on continuera dans l'anarchie actuelle ou ca n'est pas la logique qui gouverne nos droits en ce domaine.

    Exit, les "je veux rien payer", étant moi même auteur je cerne tout à fait le problème actuel, mais je me suis fais à l'idée que toutes mes créations virtuelles pouvaient être à volonté copiées, alors plutot que de s'accrocher à leurs anciens monopoles devenus obsolètes, il va bien falloir que les majors s'adaptent, plutot également que de faire perdre du temps et de l'argent aux gens innutilement.
    0
  • Anonyme
    haf
    0