Téléphones mobiles : une menace pour les abeilles ?


De 2008 à 2011, le nombre des abeilles dans les pays développés a pratiquement été réduit de moitié. Par ailleurs, lors de ces trois années, le nombre d’utilisateurs de téléphones portables a fortement augmenté. Des scientifiques du monde entier ont commencé à faire le rapprochement.

Des études conduites par Daniel Favre, un spécialiste des apoïdes (abeilles et guêpes), ont montré que l’utilisation des téléphones portables déstabilise sérieusement les abeilles. Après avoir placé un mobile à proximité d’un nid, le chercheur a remarqué que les insectes étaient désorientés par les signaux de l’appareil.

Lors d’un appel téléphonique, ils montraient des signes de panique et volaient dans tous les sens avant de mourir. Le chant des ouvrières devenait plus aigu en passant de 450 Hz à 4000 Hz. Ceci se produit uniquement si une ruche est perturbée ou lorsqu’il est temps de déménager.

Sachant que la vie des abeilles dépend fortement de l’organisation d’une ruche, ces perturbations les conduisent à leur perte. 83 études ont été menées et ont abouti au même résultat. Elles démontrent que les téléphones mobiles seraient en partie responsables de la disparition des colonies d’abeilles aux Etats-Unis et en Europe.

Rappelons que les abeilles assurent la pollinisation de 63% de la végétation entrant en jeu dans l’alimentation humaine.