Téléphoner augmenterait les risques de cancer

Téléphoner moins ?L’organisation Que Choisir révèle que l’utilisation régulière pendant plusieurs années du téléphone mobile entraine un risque accru de tumeur des glandes salivaires.

Se basant sur une recherche menée en Israël selon un protocole établi par l’Organisation mondiale de la santé, l’association de consommateurs tire la sonnette d’alarme. Les résultats de l’étude sont en assez clairs pour démontrer que les glandes salivaires sont particulièrement exposées lors d’une utilisation prolongée du téléphone portable.

Les glandes salivaires sont touchées

« Nos résultats suggèrent qu’il existe un lien entre l’apparition de tumeurs des glandes salivaires et l’utilisation ancienne et intensive du téléphone portable », ont affirmé les médecins. Afin de limiter les risques, quelques consignes existent : moins téléphoner en zones rurales où les ondes sont plus fortes, utiliser un kit mains libres ou changer régulièrement la position du téléphone.

Notre avis : Voici la première étude qui permet d’établir une relation de cause à effet entre une utilisation du téléphone portable et l’augmentation de risques du cancer. Ici, ce sont les glandes salivaires, situées à proximité de l’oreille interne, qui sont touchées. D’autres études sont en cours et sans vouloir tomber dans le catastrophisme, il faudra certainement s’attendre à recevoir ce type d’informations dans les prochaines années.