Les voleurs de téléphones ont-ils baissé les bras ?

Les vols de téléphones portables ont baissé de 10,19 % en France en 2008. Ce chiffre communiqué par la direction générale de la police nationale se fixe par rapport à l’année 2007.

Des méthodes efficaces de sécurisation

On atteint alors les 156 000 mobiles volés sur 58 millions en circulation dans nos frontières. Le rapport est donc très faible. Cette baisse est due en partie aux nouvelles mesures de sécurité mises en place par les opérateurs. Depuis 2003, les numéros IMEI (numéro d’identité) des téléphones volés sont répertoriés par SFR, Orange, Bouygues et tous les opérateurs satellitaires.

Mis en commun avec la police, ces numéros permettent de désactiver totalement le téléphone de façon permanente. Cette procédure a joué en faveur de la baisse de la criminalité liée au portable. Il est donc indispensable de transmettre le numéro IMEI de son portable et son numéro de série, si possible, lors de la déclaration d'un vol.

On peut avoir son numéro IMEI sur l'emballage du téléphone portable, sous sa batterie ou encore en composant le *#06#. Il doit être noté et conservé afin de prévenir les tracas qui suivent un vol.