[Test] Sony Xperia X : faut-il craquer pour le nouveau smartphone ?



Au même titre que pas mal de smartphones sortis cette année, le Sony Xperia X espère impressionner grâce à ses aptitudes photo. Et sur ce point, l’appareil ne déçoit pas. La fiche technique mentionne d’abord un capteur frontal 13 mégapixels, puis un autre de 23 mégapixels installé au dos et doté d’un autofocus prédictif, pour suivre avec précision les sujets en mouvement. Pour autant, son tarif haut de gamme surprend lorsque l’on se penche sur le reste de ses caractéristiques, notamment l’écran de 5 pouces qui se contente d’une définition 1080p ou l’absence de protection contre l’eau, à la différence des Xperia Z.

1 – Non, pour son design qui sent le recyclé


Tout comme ses prédécesseurs, le nouveau Sony Xperia X arbore un design rectangulaire métallique avec des coins légèrement incurvés. Si la conception est propre, elle est aussi un peu fade. Elle rappelle un peu le Xperia Z5 Compact, notamment au niveau des boutons de contrôles du volume et d’alimentation placés sur le côté droit.

La touche dédiée aux photos est la bienvenue et s’avère pratique lorsque l’on tient l’appareil en paysage, mais devient rapidement inutilisable si l’on le tient en position portrait. Dans ce cas, mieux vaut utiliser l’écran pour déclencher la capture.

En main, l’appareil est robuste et le poids reste acceptable : 153 grammes. Par contre, le Xperia X n’est pas résistant à l’eau. Il n’embarque pas non plus de lecteur d’empreinte digitale ni de connecteur nouvelle génération USB Type-C. Autant dire que cela commence à faire beaucoup de manque pour un smartphone haut de gamme.

2 – Oui, pour son écran de qualité

L’écran 5 pouces du Xperia X affiche une définition Full HD (1 920 x 1 080 pixels). En chiffre, c’est un peu court face aux ténors sous Android du moment. Mais d’après Sony, 5 pouces seraient le parfait équilibre entre l’ergonomie – tenir l’appareil à une main – et le confort visuel – pour regarder ses vidéos. Il faut bien admettre qu’atteindre l’autre bord de l’écran avec son pouce ne pose pas de problème majeur.

L’affichage est de bonne qualité, avec une excellente luminosité et des angles de visions très bons. Une flopée de noms marketing correspondent dans les réglages à différents profils de colorimétrie : X-Reality for Mobile ou Super-Vivid Mode. Le premier offre une image détaillée, claire et plus naturelle, là où la seconde a tendance à faire saturer les couleurs. On préférera donc le X-Reality au quotidien.

Du côté de l’audio, il faut noter la présence de deux haut-parleurs stéréo installés sur la façade avant, une fonctionnalité encore assez peu répandue. La qualité est bonne, suffisante pour faire partager ses morceaux préférés autour d’une table, même si quelques vibrations viennent perturber la lecture au volume maximum.

3 – Oui, pour ses performances

Avec un téléphone vendu 600 euros, on est en droit de s’attendre à la crème de la crème en matière de performance. Et pourtant, la fiche technique n’est pas digne d’un Galaxy S7 de Samsung ou d’un LG G5. Point de Snapdragon 820 au rendez-vous comme la plupart des smartphones haut de gamme du moment, mais à la place un Snapdragon 650.

La puce reste intéressante, avec ses six cœurs. Deux Cortex A72 sont cadencés à 1,8 GHz tandis que quatre Cortex A53 atteignent 1,4 GHz. Couplé à 3 Go de mémoire vive, une quantité généreuse, il faut bien admettre que la réactivité est exemplaire. Au quotidien, impossible de le prendre en défaut, qu’il s’agisse de passer d’une application à l’autre ou charger une page web chargée.

Ses limites se remarquent plutôt dans les jeux vidéos ou dans certaines tâches très spécifiques. Les benchmarks parlent d’eux même, avec un score de 3 851 points dans Geekbench 3, là où un iPhone 6s atteint 4 385 points, et 17 542 points dans 3DMark, là où l’appareil d’Apple pavane à 26 070 points.

4 – Non, pour son logiciel trop chargé


Le Xperia X est livré avec la dernière version d’Android, Marshmallow (6.0). Par contre, il est ici recouvert d’une surcouche maison dont on a l’habitude sur les appareils de la marque. Le design est réussi, mais cela ne masque pas la surcharge de fonctionnalité et le système pullule de logiciels spécifiques pour les vidéos, musique, photos, météo… Même les fonctions téléphones, messages et contacts sont spécifiques.

Par ailleurs, de nombreux logiciels sont préinstallés, de WPS Office à Facebook en passant par Spotify ou Amazon. Autant dire que ceux qui n’en ont pas l’usage auront sans doute préféré ne pas voir la mémoire occupée de manière inutile. La seule fonction qui donne réellement à se réjouir est la compatibilité avec le Remote Play de la PlayStation 4. Se servir de son téléphone pour progresser dans ses jeux préférés loin de chez soi à un certain charme.

Concernant l’autonomie, une belle optimisation est de la partie et le Xperia X est une nouvelle preuve (s’il en fallait une) que la taille de la batterie n’est pas la seule chose qui compte. Malgré un accumulateur de seulement 2 620 mAh, l’appareil parvient sans problème à mener une journée normale loin de la prise. Par ailleurs, la technologie Quick Charge permet de recouvrer 5,5 heures d’utilisation avec seulement 10 minutes de chargement.

5 – Oui, pour ses capteurs photo réussis


Avec un capteur 23 mégapixels au dos et un autre de 13 mégapixels en façade, le Xperia X est bien loti en la matière. D’un côté comme de l’autre, les images sont belles, les couleurs éclatantes et les détails vifs. Le capteur frontal est l’un des plus convaincants du genre, avec des couleurs convaincantes et une bonne luminosité.

Sur le papier, le capteur arrière du Xperia X peut monter jusqu’à 12 800 ISO, sauf qu’aucune option ne permet d’atteindre une telle valeur en mode manuel. Seul le mode automatique en est capable. Ce mode s’avère efficace au quotidien et pour ceux qui n’attendent rien de plus que de capturer des moments rapidement. En situation sombre, elle s’en sort très bien, réussissant à offrir des images claires sans trop de bruits.

Ce qui intrigue le plus cependant, c’est le système dit « autofocus hybride prédictif » vendu par Sony, qui est censé déterminer lequel des sujets dans le cadre va bouger et où, pour conserver le focus dessus. Si la fonctionnalité est un peu hésitante au début, elle s’avère efficace une fois le sujet verrouillé. Mais plus qu’en photo, c’est en enregistrant des vidéos que l’autofocus prédictif s’avère vraiment impressionnant.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Srabounette
    Euh, pour votre information, il y a bien un lecteur d'empreintes digitales qui est intégré au bouton verrouillage de l'écran ce qui est bien pratique !
    0