TGV : Le Wi-Fi gratuit, c'est pour bientôt ?

Crédit : CC BY-SA David Monniaux)Crédit : CC BY-SA David Monniaux)Contrairement à de nombreux trains à grande vitesse en Europe et dans le monde ou même aux Thalys, les TGV français ne sont pas équipés de bornes Wi-Fi. La secrétaire d’État chargée du numérique, Axelle Lemaire, a quant à elle souhaité une évolution.  

Aujourd’hui, pour pouvoir accéder à Internet à bord d’un train ou d’un TGV de la SNCF, les passagers doivent nécessairement utiliser leur propre connexion 3G ou 4G sur leur smartphone, pour éventuellement convertir le signal en Wi-Fi. Une procédure qui peut s’avérer compliquée, qui n’est pas autorisée par tous les opérateurs et qui utilise le forfait de données, souvent limité, des internautes.

À l’occasion d’une interview accordée à France Inter le 2 janvier dernier, Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargée du numérique, s’est prononcée en faveur du Wi-Fi gratuit pour tous dans les TGV. « La SNCF va annoncer sa prochaine stratégie numérique début février. Elle lancera à cette occasion un appel d’offres pour que des entreprises, et en particulier des start-ups, puissent contribuer à proposer des technologies qui permettent d’assurer un accès continu », a annoncé la secrétaire d’État.

Ce n’est pas la première fois qu’Axelle Lemaire se prononce en faveur d’un accès Wi-Fi gratuit pour les passagers du TGV. En octobre dernier, elle avait interpellé la SNCF sur Twitter sur le même sujet. Un mois plus tard, elle déjeunait avec Guillaume Pépy, PDG de l’entreprise, afin de discuter notamment des « services de connexion dans les trains ». Selon la SNCF, le coût d’un tel équipement des TGV serait estimé à 350 000 euros par rame. Un montant élevé qui s’explique notamment par la vitesse importante des trains français et la nécessité de pouvoir accéder à Internet de manière ininterrompue.

Axelle Lemaire : bientôt du wifi dans les trains (à partir de 4 minutes 20)

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire