The Interview : Sony pourrait publier le film gratuitement en streaming

Alors que les plus grands réseaux de salles de cinéma aux États-Unis ont annulé la sortie du film The Interview (L’Interview qui tue) suite au piratage de Sony Pictures le studio pourrait finalement proposer le film gratuitement en streaming sur Internet.

Il y a près d’un mois, le studio Sony Pictures voyait ses serveurs piratés et de nombreux mails scénario, films et informations secrètes diffusées dans la nature. Les pirates, qui se font appeler les « Guardians of Peace » (gardiens de la paix), demandaient à ce que le studio annule la sortie du film The Interview, dans lequel deux personnages, incarnés par James Franco et Seth Rogen, sont envoyés en Corée du Nord afin d’assassiner le président Kim Jung-un.

A la suite de ces menaces, les plus grosses salles de cinéma aux États-Unis ont finalement refusé de projeter le film à sa sortie, ce vendredi 19 décembre. Sony Pictures a finalement annulé le film en salles. De son côté, la CIA a officiellement reconnu la Corée du Nord comme principal suspect de ce que le président Obama a qualifié sur CNN de « cyber vandalisme ». L’administration américaine regrette par ailleurs que Sony Pictures ait cédé face aux menaces.

Finalement, Sony Pictures pourrait faire plus ou moins marche arrière. S’il n’est toujours pas question de projeter le film en salles, The Interview pourrait tout de même être publié gratuitement en streaming. C’est tout du moins ce que rapporte le New York Post dans un article publié ce dimanche. « Le projet actuel de Sony pour The Interview est de publier la comédie controversée gratuitement sur Crackle, le service de streaming qui lui appartient », affirme en effet le quotidien américain. De son côté, le site Re/code affirme que la décision n’a pas encore été prise par Sony, qui étudierait plusieurs plateformes différentes.

La solution pourrait finalement venir d’Anonymous. Le collectif de ‘hacktivistes’, qui s’était plus ou moins fait oublier ces dernières semaines, a proposé de publier directement le film sur différentes plateformes. Vendredi, le compte Twitter @TheAnonMessage, depuis suspendu, menaçait en effet Sony de publier le film ce mercredi, comme un « cadeau de Noël ». « Nous ne sommes d’aucun côté, nous voulons juste voir le film nous aussi… et bientôt vous nous rejoindrez. Désolé Sony Pictures », déclarait le compte Twitter.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire