La théorie du rayonnement de Hawking enfin prouvée ?

Les trous noirs sont des mystérieux objets célestes. Ils font l’objet de plusieurs théories qui leur donnent différentes explications à l’exemple des « trous de ver » ou encore du rayonnement de Hawking. 

La théorie du rayonnement de Hawking énonce qu’une particule située aux horizons d’un trou noir peut être éloignée de son antiparticule sous l’effet de la force de marée due à la force d’attraction gravitationnelle du trou noir lui-même. En théorie, ce phénomène entrainerait une légère diminution de masse du trou noir connu sous le nom d’« évaporation ».

Plusieurs théoriciens ont débattu à ce sujet et ont remis en question cette théorie fondée en 1975 par Stephen Hawking. Mais, dans une publication du 15 août 2016, le professeur Jeff Steinhauer,  associé au Département de Physique de l’Institut Technion à Haïfa, en Israël, a rapporté avoir pu démontrer la théorie des trous noirs en faisant traverser des rayons laser dans un cylindre de 100 micromètres, à une température de -273 °C pour emprisonner du son.

>>> Lire l’article Le trou noir au centre de notre galaxie a pu être observé

Cette expérience a permis en partie de valider la théorie du rayonnement d’Hawking. Mais, pour la valider entièrement et ainsi permettre à Stephen Hawking de recevoir le Prix Nobel 40 ans plus tard, les scientifiques doivent encore prouver que les radiations émises dans ce laboratoire correspondent effectivement à celles décrites par le théoricien de l’univers.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire