Du nouveau pour la télévision mobile personnelle

Un serpent de mer institutionnel comme on les aime en France. Voilà ce qu’est la TMP. Déclinaison de la TNT pour un usage mobile, la Télévision Mobile Personnelle devrait refaire surface d’ici là mi-mai sous l’égide de Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’État à l’Économie numérique. 

Un nouveau départ ?

C’est l’AFP qui l’affirme, la secrétaire d’État prévoit de se prononcer sur le dossier « d’ici quinze jours ». Janine Langlois-Glandier, présidente du Forum de la télévision mobile, précise même qu’ «il pourrait y avoir un pré-accord à la mi-mai.» Ce seraient donc les 16 chaines retenues et les opérateurs Orange et SFR qui signeraient ce pré-accord. Les deux opérateurs financeraient ainsi le lancement du service tandis que les chaines fourniraient leur contenu. Bouygues Telecom n’a de son coté pas voulu y participer.

Présentée en grande pompe, fin 2006, par le ministre délégué à l’Industrie d’alors, François Loos, et prévue pour un lancement initial en septembre 2007, la TMP s’est finalement perdue dans les rouages des différents ministères durant les deux dernières années. Un dossier sur lequel les industriels avancent à reculons et dont seule une réelle volonté politique pourrait sortir de l’impasse.